Infos dernières

Plaidoyer pour la formation des jeunes au montage des kits GPL

Le GPL ou “sirghaz”, comme on l’appelle chez nous, est le carburant de l’avenir du fait de son prix relativement bas et surtout c’est un carburant propre qui ne pollue que très peu. C’est à ce titre que le ministre de l’énergie, Mustapha Guitouni, a insisté, dimanche à Tlemcen, sur la nécessité de permettre aux jeunes de se spécialiser dans le domaine d’installation de kits GPL Sirghaz destinés aux véhicules.

Lors de sa visite du centre enfûteur de GPL, dans la commune de Chetouane, le ministre a souligné la nécessité d’accorder des opportunités aux jeunes désirant investir ce créneau par l’organisation de sessions de formation en leur profit par l’entreprise Naftal. L’objectif est d’accroitre la capacité  d’installation des kits de Sirghaz au niveau de la wilaya de Tlemcen et réduire la tension sur les deux centres en place.

Le ministre a estimé qu’à travers les différents dispositifs de l’emploi existants, les jeunes pourront créer des micro-entreprises spécialisées dans l’installation de ces kits. Cette activité, a-t-il précisé, permettra la création de 20.00 emplois au niveau de la wilaya de Tlemcen.

Mustapha Guitouni a instruit les responsables de Naftal à généraliser cette opération à travers tous les centres enfûteurs relevant de cette entreprise au niveau de l’ouest du pays. Il a déclaré que Naftel ne peut, à elle seule, assurer cette tâche mais qu’elle doit générer de nouveaux postes d’emploi pour accentuer le rythme d’installation des kits et de mettre à la disposition des usagers le produit Sirghaz.

Le ministre de l’énergie a insisté sur la nécessité d’augmenter la capacité d’installation des kits de Sirghaz de véhicules pour passer de 10 à 50 véhicules par jour au niveau des centres ouverts à travers la wilaya.

L’objectif est d’atteindre, selon le ministre, les 500.000 kits à installer annuellement à l’échelle nationale afin de réduire la facture d’importation des carburants, estimée actuellement à 2 milliards USD.

Par ailleurs, en visitant le centre de distribution des produits pétroliers de Remchi, doté d’une capacité de stockage de 40.000 m3, le ministre a insisté sur la nécessité de son extension, à la fin mars en cours, pour ajouter une quantité supplémentaire de 13.000 m3 afin de stocker une grande quantité de carburants.

(avec APS)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*