Infos dernières

Conversion au GPL, un fiasco qui ne dit pas son nom

Un projet qui devait être prioritaire tourne au fiasco. En effet la conversion des véhicules automobile au GPL n’arrive pas à s’imposer dans notre pays. Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni n’est pas content et il le fait savoir. Il a instruit, dimanche à Mascara, les responsables de Naftal d’élaborer un plan national précis pour l’extension du parc automobile utilisant le Gaz de pétrole liquéfié (GPL) et pouvoir équiper 500.000 véhicules à l’horizon 2021.

En inspectant le projet de réaménagement de la station services relevant de Naftal à Sig, le ministre a accordé un délai de 15 jours aux  responsables de l’entreprise pour élaborer un plan précis portant sur les centres de transfert et l’implication d’entreprises privées dans l’opération pour rattraper le retard accusé actuellement à cause du rythme lent de la reconversion d’utilisation de l’essence ou du gasoil vers le GPL.

Guitouni a affirmé que le gouvernement accorde un intérêt particulier à l’utilisation du GPL au lieu de l’essence et du gasoil qui reviennent chers à l’Etat et engendrent la pollution.

 

Après avoir inspecté des stations services Naftal, Mustapha Guitouni a instruit d’améliorer les prestations présentées aux clients.

(avec aps)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*