Infos dernières

Des voitures autonomes prochainement testées entre la Russie et la Finlande

Alexandre Slavoutski, directeur adjoint du département des programmes de développement du ministère russe des Transports, a annoncé que les technologies pour le développement du transport automobile autonome seraient testées sur l’itinéraire Helsinki-Moscou-Saint-Pétersbourg.

La mise en place d’une circulation totalement autonome ne sera pas immédiate: les experts estiment que les véhicules sans chauffeur n’emprunteront des routes publiques qu’après 2020. Des tests seront tout de même menés sur des routes isolées avant cette date comme c’est déjà le cas au Japon, aux Etats-Unis et dans d’autres pays (les actions du conducteur automatique sont toujours surveillées par un humain présent dans l’habitacle). L’intelligence artificielle ne fera donc pas son arrivée à part entière sur les routes avant 2020.

D’après Uwe Pützschler, vice-président de Nokia Networks, il faut que les automobiles sans conducteur soient considérablement plus « intelligentes » pour prendre les routes des pays septentrionaux où les conditions météorologiques peuvent réduire la visibilité à quelques mètres et complètement cacher la signalisation routière.

« Il faut encore créer tout un éventail de technologies telles que des capteurs spéciaux, mais l’essentiel est la formation d’un réseau de communication entre les véhicules autonomes. Qui plus est, il nous faut assurer la possibilité de liaison automatique directe entre les automobiles sans conducteur », explique-t-il.

Alexeï Semenov, chef du département des programmes de développement du ministère russe des Transports, fait remarquer que l’apparition d’automobiles sans chauffeur constitue une percée technologique et un tournant dans la construction automobile: « Concernant les véhicules autonomes, il existe une formule acceptée par tous les experts en transport automobile: 90-60-30. Elle signifie que le passage vers les automobiles sans conducteur permettra de réduire le nombre d’accidents de 90 %, l’encombrement des routes de 60 % et les émissions de 30 % ».

(Sputniknews)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*