Infos dernières

“Diesel Gate”, Volkswagen ébranlée, Winterkorn sur la selette

Le conseil de surveillance de VW compte se retrouver aujourd’hui mercredi pour évoquer le scandale des tests anti-pollution et l’agenda d’une réunion plénière du conseil de surveillance prévue de longue date pour vendredi, ont indiqué des sources proches du constructeurs.

Auparavant, le journal Tagesspiegel avait rapporté que le conseil déciderait vendredi de remplacer son président du directoire, Martin Winterkorn, par Matthias Müller, le patron de la filiale Porsche. Un porte-parole de Volkswagen a démenti cette information du Tagesspiegel.

L’un de ses alliés lui a retiré son soutien en public. “Je ne veux préjuger ni des débats à venir, qui seront intenses, ni m’exprimer sur des points précis ou toute conséquence éventuelle”, a dit Stephan Weil, ministre-président du Land de Basse-Saxe, à la presse lorsqu’on l’a interrogé sur Winterkorn. Weil, qui siège au conseil de surveillance en tant que représentant du Land, deuxième actionnaire du constructeur, avait aidé cette année Winterkorn à résister à une offensive du président Ferdinand Piëch et avait approuvé ce mois-ci la prorogation de son mandat.

L’action Volkswagen s’est effondrée de près de 20% mardi, touchant un plus bas de quatre ans, après avoir perdu 18,6% la veille. Le secteur automobile a à nouveau accusé la plus forte baisse sectorielle (-7,57%) de la journée en Europe.

L’affaire remonte à il y a quelque jours où accusé par les autorités américaines d’avoir équipé plusieurs centaines de milliers de voitures vendues aux États-Unis d’un dispositif permettant de truquer les tests d’émissions polluantes, Volkswagen a expliqué que le dispositif mis en cause, provoquant une divergence marquée entre les tests en atelier et l’usage réel sur route, ne concernait qu’un seul type de moteurs diesel (EA 189) mais installé sur 11 millions de véhicules dans le monde.

Le patron du groupe VW etait il au courant? difficile de ne pas le croire! Carlos Ghosn, PDG de Renault et de Nissan Motor, a estimé qu’il serait difficile pour un constructeur de dissimuler en interne une démarche tendant à falsifier les mesures d’émissions polluantes, comme l’a fait Volkswagen. Il a refusé de commenter spécifiquement ce qui s’est passé chez VW mais a indiqué que de nombreuses personnes étaient probablement au courant de ces pratiques au sein du groupe.

Dans une vidéo diffusée par Volkswagen, Martin Winterkorn est apparu effondré, il ‘est excusé auprès des clients et des employés du groupe. Il a déclaré dans cette vidéo:  “Je suis infiniment désolé que nous ayons déçu la confiance de millions de personnes à travers le monde. Je m’excuse profondément auprès de nos clients, des autorités et de l’opinion publique dans son ensemble pour cette faute”. Il indique ne pas avoir à l’heure actuelle “les réponses à toutes les questions”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*