Infos dernières

Engouement des automobilistes pour le GPL

La part du GPL par rapport à la carburation essence est de 10%. Et les automobilistes sont de plus en plus enclins à passer à ce type de motorisation, plus économique. Selon directeur de la Division de régulation économique auprès de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH),  Samir Houghlaouene, 60.000 véhicules sont passés au GPL en 2017. Ils étaient 43.000 en 2016 soit une progression de 39.5%.

Sur un parc de véhicules essence estimé à 3,2 millions d’unités, le nombre de véhicules disposant d’un kit GPL/c est de 325.000, soit un taux de conversion du parc essence de 10%, a précisé le même responsable lors d’une conférence de presse sur le lancement du programme dédié à la conversion des véhicules au GPL/c et les perspectives de son développement aux horizons 2021 et 2030.

Quant au coût de conversion d’un véhicule au GPL-c, il oscille entre 60.000 et 70.000 dinars, sachant que le délai d’amortissement de la conversion est estimé à 13 mois au maximum.

Selon M. Houghlaouene, avec 20.000 véhicules /an, la Société nationale de commercialisation et de distribution de produits pétroliers (Naftal) détient la plus grande capacité de conversion, soit 17% de la capacité nationale, suivie de la Sarl Ghazal avec 15.000 véhicules/an, soit 13% de la capacité nationale.

Pour ce qui est de la consommation du GPL/c, elle a atteint 450.000 tonnes en 2017, en hausse de 28%, a-t-il fait savoir.

Sur ce point, il a précisé que la consommation annuelle moyenne d’un véhicule GPL/c est de 1,38 tonnes, soit 2,62 m3, correspondant à un kilométrage moyen annuel parcouru avec ce carburant de 26.224 kilomètres.

Sur un total de 2.446 stations-service, 750 assurent la vente du GPL-c, soit un taux de couverture de 31%.

Concernant le coût d’achat de la citerne GPL-c par une station-service, il représente une part de 60 à 70% du coût d’investissement pour un point de vente de ce carburant estimé à 10 millions de DA (hors coût du terrain) et d’une capacité de stockage de 20 m3.

Pour sa part, le Directeur des projets auprès de l’Agence nationale pour la promotion  et de la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (Aprue), Kamel Dali, a fait savoir que le nombre de centres de conversion est actuellement de 150 composés de 45 centres appartenant à Naftal et 105 à des opérateurs privés.

M.Dali a également précisé qu’actuellement, 44 wilayas disposent au minimum d’un installateur de GPL-c.

 

(avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*