Infos dernières

Entrée en vigueur du permis à points en mars 2018 (ministre)

Apparemment cette fois l’annonce est sérieuse, le permis à points entrera en vigueur dés le mois de mars prochain. C’est le ministre de l’intérieur, Noureddine Bedoui,  qui l’a indiqué, mardi dernier, lors du premier salon international de la sécurité routière, qui se tient au palais des expositions la Safex à Alger. Ce responsable qui nous habitué à respecter sa parole à expliqué que sa mise en œuvre se montrera  progressive.

Selon la Radio Nationale qui rapporte l’information, s’agissant des cartes d’immatriculation électronique des véhicules, le ministre a indiqué qu’elles seront prêtes durant le premier semestre de l’année en cours, ajoutant que la commission chargée de la promotion de l’utilisation des technologies modernes dans les documents administratifs est sur le point de finaliser l’opération de “la généralisation du numéro d’identification nationale unique”.

Il a rappelé dans ce cadre qu’il a été procédé jusqu’à maintenant à la délivrance de “7 millions de cartes d’identités biométrique”, soulignant que “30 millions de citoyens utilisent l’ancienne carte nationale d’identité”.

Concernant les efforts de l’Etat visant à réduire les accidents de la route et la mise à contribution de la société civile dans cette opération, M. Bedoui a déclaré que des instructions seront adressées aux walis pour introduire dans les budgets annuels des wilayas une partie du financement à l’effet d’accompagner la politique locale et l’action de sensibilisation sur la sécurité routière.

Par ailleurs, le ministre a fait savoir qu’il a été décidé d’attribuer 25 % des amendes (plus de 6 milliards DA) à la caisse de la délégation nationale de la sécurité routière de manière à concrétiser les politiques nationales relatives à la sécurité routière et mettre fin à l’hécatombe routier.

Dans les prochains jours, poursuit le ministre, des instructions seront adressées à tous les services de sûreté pour appliquer la mise en fourrière de tous les motocyclettes dont les propriétaires ne mettent pas un casque, mettant l’accent sur l’impératif de respecter rigoureusement la loi.

(avec Radio Algerie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*