Infos dernières

Faire du GPL le carburant de l’avenir

Les pouvoirs publics veulent encourager l’utilisation du GPL par les automobilistes algériens qui il faut le dire sont toujours réticents à utiliser ce carburant. Le GPL à la réputation d’user prématurément les moteurs à la vie dure chez nous. Surtout qu’aucun effort de communication n’est fait pour lever toutes les équivoques sur ce carburant pas cher et écologique.

Selon l’APS, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a insisté mardi à Mostaganem sur l’encouragement des automobilistes à utiliser “Sirghaz”.

Lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya, le ministre a souligné que l’utilisation par les véhicules  de ce carburant permet de se passer de l’essence qui est importé et, par conséquent, économiser les devises.

Guitouni a instruit, dans ce sens, le directeur général de l’entreprise nationale de commercialisation et de distribution de produits pétroliers “NAFTAL” à multiplier les centres de transformation des réservoirs de véhicules de l’essence vers GPL, ainsi que le nombre de stations-service fournissant du Sirghaz qui est moins coûteux pour les automobilistes.

Le ministre a également exhorté les petites et moyennes entreprises (PME) à investir dans le domaine des équipements de Sirghaz, insistant sur l’accélération d’un tel investissement.

“Nous devons atteindre, d’ici fin 2022, un taux de 60 % du parc automobile utilisant Sirghaz”, a-t-il souligné.

Il existe, dans la wilaya de Mostaganem, un seul centre de transfert des véhicules vers le système Sirghaz, entré en service en 2016. Ce centre a permis de réduire la durée d’attente de transfert de deux à trois mois l’année dernière à 20 jusqu’à 30 jours seulement en 2017.

(avec aps)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*