Infos dernières

Formule 1, Grand Prix d’Europe: Nico Rosberg vainqueur en Azerbaïdjan

Nico Rosberg, qui s’élançait depuis la pole position, a remporté son cinquième Grand Prix de la saison dimanche 19 juin à Bakou, en Azerbaïdjan. Le pilote allemand a enchaîné les tours de qualification pour distancer dans un premier temps la Red Bull de Daniel Ricciardo et les Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Raïkkönen. Cette nouvelle victoire lui donne un bol d’air au championnat du monde alors qu’il voyait son avance accumulée en début de saison sur Lewis Hamilton s’égrainer après les victoires de son coéquipier à Monaco et au Canada. Désormais, 24 longueurs séparent les deux pilotes Mercedes. Agacé par des soucis techniques qu’il a été contraint de corriger seul sur son volant, le champion du monde en titre, 10e sur la grille, n’a pas réussi une remontée formidable. Très loin des Ferrari, il a terminé le Grand Prix en cinquième position.

D’habitude plus compétitives en course qu’en qualifications, Ferrari n’a pas été en mesure de poser le moindre souci à Nico Rosberg. Sebastian Vettel a terminé second à plus de 16 secondes du vainqueur. En toute fin de course, Kimi Raïkkönen, pénalisé de 5 secondes par les commissaires pour avoir franchi la ligne blanche à l’entrée des stands, a perdu la troisième place au profit du très performant Sergio Perez (Force India-Mercedes), qui signe un podium mérité, le deuxième de la saison après Monaco.

Parti en première ligne, Daniel Ricciardo nourrissait beaucoup d’espoirs avant le départ de ce Grand Prix d’Europe. Le départ lui a donné raison puisqu’à l’extinction des feux, le pilote Red Bull a conservé sa deuxième place. Mais ses gommes n’ont pas tenu la distance. Dépassé par les deux pilotes Ferrari à la régulière, il a réalisé deux arrêts aux stands avant la mi-course. Il termine à la 7e place, tout juste devant son coéquipier Max Verstappen, qui a lui aussi eu le plus grand mal à dégager de la performance avant la fin de course. L’écurie a deux semaines devant elle pour trouver des solutions : le prochain Grand Prix aura lieu chez elle, en Autriche, sur le circuit du Red Bull Ring.

Bakou n’a pas été le rendez-vous du spectacle et du suspense. Alors que l’on assistait à des courses disputées depuis le début de la saison, la huitième manche du championnat du monde, inédite au calendrier, n’a pas tenu ses promesses. La faute à un manque de compétitivité des adversaires de Mercedes il est vrai, mais d’autres éléments imputables au circuit n’ont pas été convaincants. Avec une ligne droite longue de plus de deux kilomètres, les dépassements ont été nombreux mais l’aspiration ajoutée au DRS (aileron arrière mobile permettant de gagner de la vitesse de pointe) ont rendu impossibles les batailles entre pilotes.

Les erreurs à répétition des pilotes pendant les essais, notamment avant le virage 15, ont sans doute aussi calmé certaines ardeurs. La grande majorité des concurrents a réalisé un Grand Prix propre. Phénomène rarissime sur un circuit en ville : pas une voiture de sécurité n’est intervenue pendant l’épreuve.

(avec AFP)

Classement du Grand Prix d’Europe 2016

1. Nico Rosberg (GER/Mercedes) les 306,051 km en 1h32:52.366 (moyenne: 197,723 km/h)

2. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) à 16.696

3. Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) à 25.241

4. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) à 33.102

5. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 56.335

6. Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) à 1:00.886

7. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-TAG Heuer) à 1:09.229

8. Max Verstappen (NED/Red Bull-TAG Heuer) à 1:10.696

9. Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes) à 1:17.708

10. Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes) à 1:25.375

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*