Infos dernières

Formule 1: la légende Lewis Hamilton

Lewis Hamilton a remporté son quatrième titre en carrière, dimanche, en vertu de sa neuvième place au Grand Prix du Mexique. Une course ardue ne lui a pas permis de célébrer avec un podium comme il le souhaitait, mais s’assurer du championnat avec son plus mauvais résultat de la saison et avec deux courses à disputer couronne une année où il a dû relever le défi posé dès le début de la saison par Ferrari et Sebastian Vettel.

Ce championnat, de même que son premier en 2008, devrait réduire au silence certain de ceux qui affirment que Hamilton est le maître de la bonne fortune en F1, un pilote qui a remporté des titres grâce à une voiture contre laquelle personne ne pouvait rivaliser à l’extérieur de l’équipe.

«Ç’a été une longue aventure ces 10 dernières années, a déclaré Hamilton. C’est fou de penser que je continue de mettre le nom de Hamilton dans l’histoire du sport… Même quand je ne serai plus de ce monde, il y aura des enfants qui vont connaître mon nom, et c’est probablement ce dont je suis le plus fier.»

Son titre de 2017 lui permet de rejoindre Vettel et Alain Prost comme quadruple champion. Juan Manuel Fangio a mérité cinq titres et les sept championnats de Michael Schumacher demeurent la référence.

Hamilton pourrait-il s’attaquer au record de Schumacher? Il a 32 ans et dit qu’il veut continuer à courir. Avec lui et Vettel toujours en tête, de nombreuses pages du livre des records pourraient encore être réécrites.

«Je continuerai à courir parce que j’aime ça, a confié Hamilton. Je pense qu’il me reste encore beaucoup à accomplir.»

Ce championnat permet à Hamilton de dépasser les trois championnats de son idole, Aryton Senna, qui s’est tué dans un accident en Italie en 1994 et considéré comme l’un des plus grands et plus doués pilotes de F1. Cela le place également devant Sir Jackie Stewart pour le plus de titres remportés par un Britannique. Après la course dimanche, Hamilton s’est emparé d’un drapeau du Royaume-Uni et l’a agité lors de son tour de la «victoire» avant de se draper avec alors qu’il célébrait.

Stewart attribue les succès de Hamilton au fait qu’il est au volant d’une Mercedes dominante. Stewart a gagné ses titres en 1969, 1971 et 1973.

«Si vous avez la bonne voiture au bon moment, ce n’est pas très difficile de remporter le championnat du monde. Si vous continuez à avoir la meilleure voiture, vous continuez à gagner le championnat du monde, comme l’a fait Sebastian, et comme Schumacher l’a fait avant, a révélé Stewart.

«À mon époque, nous avons eu beaucoup de chance. La plupart d’entre nous disposait du moteur Ford, il n’y avait donc pas de différence entre l’un et l’autre et ce sont des équipes relativement petites qui remportaient le championnat du monde. La compétition était plus égale. Maintenant, je ne pense pas que quiconque puisse dire que Mercedes n’a pas été totalement dominante, et avant c’était Red Bull.

(Associated Press)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*