Infos dernières

Formule E, e-prix de Paris: Buemi offre la victoire à Renault E-Dams

Après Monaco, la Formule E avait rendez-vous ce samedi à Paris, dans le quartier des Invalides, pour la deuxième édition de l’e-prix de Paris, sixième manche du championnat de monoplaces électriques. Auteur de la pole position pour six millièmes de secondes face à Jean-Eric Vergne, Sébastien Buemi a été capable de conserver sa première place au premier virage face à l’offensive du pilote français de l’écurie chinoise Techeetah. Sur un circuit où il est notoirement difficile de doubler, les positions se sont figées sauf pour la cinquième place quand Felix Rosenqvist a trouvé l’ouverture sur Esteban Gutierrez, coéquipier de « JEV » depuis la course de Mexico. La course est relancée après quinze tours quand, au premier virage, une défense trop hargneuse du Portugais Antonio Felix da Costa sur le Brésilien Lucas di Grassi envoie les deux monoplaces, le pilote de l’écurie Andretti n’étant pas capable de repartir contrairement à celui de l’écurie Abt Audi. Cela provoque une neutralisation de la course, obligeant l’ensemble des pilotes à rouler au limiteur de vitesse pour raison de sécurité le temps que les commissaires interviennent.

Cette neutralisation a provoqué l’entrée de la quasi-totalité du peloton dans les stands pour changer de monoplace de manière anticipée, avec les deux-tiers de la distance encore à parcourir. Les positions en tête de course n’ont pas bougé à cette occasion mais ça n’a duré que jusqu’au 34eme tour quand Jean-Eric Vergne est allé tout seul à la faute, emboutissant sa monoplace dans le mur. La voiture de sécurité est, cette fois, intervenue, pour quatre tours. Revenu par la force des choses dans la boite de vitesse de Sébastien Buemi, José Maria Lopez n’a pas été en mesure d’attaquer le Suisse et sa Renault e.dams. La course s’est terminée sous régime de voiture de sécurité après la sortie de piste de Lucas di Grassi à deux tours du terme. Déjà leader du championnat, Sébastien Buemi profite de la mésaventure de son plus proche rival pour creuser encore plus l’écart sur la concurrence alors que José Maria Lopez signe son premier podium dans la discipline, lui qui est triple champion du monde en WTCC. La Mahindra de Nick Heidfeld complète le podium devant son coéquipier Felix Rosenqvist quand Robin Frijns conclue le Top 5 avec son Andretti.

(avec sport365.fr)
Classement de l’e-prix de Paris 2017:
1- Sébastien Buemi (SUI/Renault e.dams)
2- José Maria Lopez (ARG/DS Virgin Racing) à 0’’707
3- Nick Heidfeld (ALL/Mahindra) à 2’’043
4- Felix Rosenqvist (SUE/Mahindra) à 2’’621
5- Robin Frijns (PBS/Andretti) à 2’’999
6- Nicolas Prost (FRA/Renault e.dams) à 3’’521
7- Nelson Piquet Jr (BRE/NextEV NIO) à 32’’420
8- Tom Dillmann (FRA/Venturi) à 32’’929
9- Mitch Evans (NZL/Jaguar) à 33’’369
10- Stéphane Sarrazin (FRA/Venturi) à 34’’051
Classement général du championnat pilotes (après 6 épreuves sur 12):
1- Sébastien Buemi (SUI/Renault e.dams) 132 points
2- Lucas di Grassi (BRE/Abt Schaeffler Audi Sport) 89
3- Nicolas Prost (FRA/Renault e.dams) 58
4- Nick Heidfeld (ALL/Mahindra) 47
5- Jean-Eric Vergne (FRA/Techeetah) 40
Classement général du championnat équipes (après 6 épreuves sur 12):
1- Renault e.dams 190 points
2- Abt Schaeffler Audi Sport 115 pts
3- Mahindra 87 pts
4- DS Virgin Racing 63 pts
5- NextEV NIO 48 pts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*