Infos dernières

Importations automobiles: Un autre tour de vis du ministère de l’industrie

Dans une correspondance adressée aux opérateur du secteur automobile, le ministère de l’industrie et des mines compte dans le cadre de l’octroie des licences d’importation réduire de moitié le nombre de véhicules qui rentrent en Algérie.

En effet dans cette correspondance il y est notifié: “Tout concessionnaire remplissant les conditions conformes à la réglementation en vigueur peut introduire une demande de licence d’importation sur la base de 50% des flux courants de ses importations des années précédentes, corrélés au respect du cahier des charges ainsi que sa situation fiscale”.

Ce qui veut dire que les importateurs doivent demander une licence d’importation qui correspond à peu de chose prés à la moitié de ce qu’ils ont l’habitude d’importer.

Le ministère de l’industrie enfonce le clou et rajoute que: “Toutes les livraisons de véhicules effectuées à partir du 1er janvier 2016 sont automatiquement déduites des quantités autorisées par les quotas de 2016, au titre de ce dispositif”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*