Infos dernières

Industrie automobile: Un conseil interministériel dédié au secteur

En présence du Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, un Conseil interministériel  a été organisé spécialement pour l’examen du dossier relatif au montage industriel des véhicules automobiles, indique lundi un communiqué des services du Premier ministre.

selon l’APS qui rapporte l’information, ce Conseil interministériel s’est tenu en présence notamment des ministres, respectivement, des Finances, de l’Industrie et des mines et du Commerce, ainsi que du représentant du ministère de la Défense nationale, du Gouverneur de la Banque d’Algérie et du représentant de l’Association des banques et des établissements financiers (ABEF).

Lors de cette réunion, « le ministre de l’Industrie et des mines a présenté un exposé portant sur les conditions réglementaires, techniques et organisationnelles régissant actuellement la réalisation des chaînes industrielles de montage des véhicules automobiles. Les principaux acteurs et intervenants dans cette sphère d’activité ont ensuite relevé les failles et autres incohérences qui la caractérisent », précise le communiqué.

Au terme de ce Conseil interministériel, le Premier ministre a instruit les secteurs directement concernés en vue « de différer l’étude des projets de montage industriels nouveaux et de procéder à l’élaboration d’un nouveau cahier des charges par le ministère de l’Industrie et des mines en concertation avec l’ensemble des parties impliquées, à l’exemple des secteurs des Finances, du Commerce, des Douanes et des Banques », note le communiqué.

En outre, M. Tebboune a souligné la nécessité de parvenir à la conception d’un instrument juridique qui soit susceptible de susciter l’émergence, dans l’environnement économique national, de structures productives aptes à garantir et à favoriser « la création d’un véritable marché de la sous-traitance nationale à même d’assurer un niveau  d’intégration qui soit satisfaisant, la réduction de la facture des importations, la création d’emplois et l’introduction de la notion d’équilibre et de proportionnalité d’exonération des taxes et impôts et du taux d’intégration », ajoute le communiqué.

(avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*