Infos dernières

Industrie automobile: La dernière ligne droite pour l’usine Peugeot

Le projet de construction d’une usine d’assemblage automobile Peugeot est en passe de connaître un dénouement heureux. Le contentieux entre les deux états, algérien et français semble être résolu puisqu’on annonce la signature, aujourd’hui dimanche 12 novembre 2047, de l’accord de création d’une société entre PSA et 3 partenaires locaux. Le Groupe PSA détiendra 49% du capital de cette nouvelle coentreprise, représentant un investissement global de l’ordre de 100 millions d’euros. Les 3 partenaires algériens, Condor, PMO Constantine et Palpa-Agro se partagent le 51% restants de ce capital.

Selon une dépêche de l’APS, c’est à l’occasion de la tenu de la quatrième session du Comité économique mixte algéro-français (COMEFA) à alger, que cet accord sera signé.

Des responsables, français et algériens, de haut niveau prennent part à cette réunion. Elle se tient sous la co-présidence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, et le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avec la participation du ministre de l’Industrie et des mines, Youcef Yousfi, et du ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

Rappelons qu’implantée dans la localité d’El Hamoul relevant de la daïra d’Oued Tlélat (sud d’Oran), l’usine PSA, devrait produire des Peugeot 208, Peugeot 301 et Citroën C-Elysée.

Ce projet va créer pas moins de 1.000 emplois directs et 400 indirects. L’usine d’Oran compte produire au lancement de la production 25.000 véhicules, pour atteindre les 75.000 unités produites d’ici à 2030 et 100.000 au-delà. A ce moment, le taux d’intégration atteindra les 40% et le taux de voitures exportés sera de 10%, selon les prévisions de PSA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*