Infos dernières

Industrie automobile en Algérie: Les iraniens s’y mettent aussi

Tou le monde s y met et ce n’est pas une mauvaise chose pour l’industrie locale.. Les iraniens s’intéressent au marché automobile algérien et comptent lancer, à Setif, une usine de montage automobile de marque Saipa.

Selon le site impact24, la voiture iranienne Saipa sera fabriquée dans la zone industrielle d’Aïn Azal, au sud de la wilaya de Sétif, en partenariat avec un investisseur algérien. Le projet d’investissement vient d’être validé par la commission des investissements relevant de la direction de l’Industrie et des Mines de la wilaya de Sétif.

Le site internet rapporte que le contrat de partenariat a été signé par la partie iranienne qui représente 25% de l’investissement qui atteint les 300 millions d’euros et l’homme d’affaire Mahieddine Tahkout pour la partie algérienne avec 75% de l’investissement.

Le projet qui sera construit à Aïn Azal dans la wilaya de Setif sera constitué de cinq unités de montage et de fabrication de certaines pièces de rechange et d’accessoires, générant quelque 1.200 postes de travail directs et des centaines de postes de travail indirects. La sortie de la première voiture des ateliers est prévue pour le début de l’année 2017.

Il faut savoir que Saipa Sarl est le concessionnaire qui commercialise les véhicules de la marque iranienne Saipa. Le catalogue Saipa Sarl est constitué de Saba, Nasim, Saipa 132 et Saipa 141.

SAIPA, selon le site wikipedia est avec Iran Khodro, second constructeur automobile iranien, appartenant au Ministère de l’Industrie. L’acronyme signifie Société Anonyme Iranienne de Production Automobile. Avant de devenir Saipa en 1976, elle était la filiale iranienne de Citroën établie en 1966.

Saipa est aussi partenaire de Kia (groupe  pour la production de nombreux véhicules, en particulier la Carvan et Rio, ainsi que la Kia Pride (Saba), ainsi que de Nissan pour le tout-terrain Patrol I.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*