Infos dernières

Industrie automobile: La liste de la discorde (acte 2)

La liste des opérateurs autorisés à faire du montage automobile n’en, finit pas de créer des remous. On se rappelle que la semaine dernière, Ahmed Ouyahia, premier ministre avait envoyé une instruction au ministère de l’industrie, dans laquelle il révélait l’identité des sociétés autorisées à activer en Algérie, dans le secteur de l’assemblage automobile.

Mais revirement de dernière minute, une note de ce même premier ministère, datée du 25 décembre 2017 et adressée au ministère de l’industrie,  a fait savoir que l’entrée en vigueur de la précédente liste des constructeurs agréés sera ajournée au 31 janvier prochain. Le premier ministère explique ainsi dans la même note qu’il compte revoir cette liste de dix constructeurs, dont cinq pour les véhicules léger et cinq pour les camions.

Il est claire que ce revirement tombait sous le sens car plusieurs projets valables, en activité ou sur le point de l’être, ont été écarté de cette liste.

La première liste qui comporte 10 opérateurs a été établi comme suit:

Pour les véhicules de tourisme de: Renault Algérie Production, Sovac Production, Tahkout Motors Company, Peugeot Algérie Production et enfin Nissan Algérie.

Pour les camions, la liste révélée indique que les projets agréés sont ceux de Ival Industrie (Iveco), SPA frères Salhi (MAN), Savem du groupe Haddad (Astra), Tirsam, et GM Trade (Shacman et Higer).

La première instruction d’Ouyahia précisait, en outre, que « toute entreprise activant dans ce domaine qui n’a pas obtenu d’accord formel des services du ministère de l’industrie et des mines, ni reçu l’accord du conseil national de l’investissement (CNI) est considérée en situation irrégulière et devra cesser ses activités ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*