Infos dernières

Infrastructures routières: leur parachèvement s’effectue normalement (ministre)

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, a déclaré dimanche à Alger, que l’objectif essentiel de son département, à l’heure actuelle, consiste en le parachèvement de l’ensemble des projets programmés et en l’amélioration des prestations, conformément aux objectifs des programmes du président de la République.

S’exprimant lors d’une réunion avec les membres de la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le projet de loi de règlement budgétaire de 2015, le ministre a précisé que les projets relevant des secteurs des transports et des travaux publics qui n’ont pas encore été réceptionnés ou qui ne sont pas encore opérationnels, sont “des fonds dormants, car ils ne contribuent pas au développement économique, d’où l’objectif essentiel, qui est le parachèvement de ces projets, et l’amélioration des prestations”.

“En dépit de l’absence de nouveaux projets, durant les 3 dernières années, en raison de la situation financière, il n’en demeure pas moins que le grand nombre des opérations de parachèvement des projets précédemment inscrits, confirme que la cadence de développement dans le secteur ne s’arrête pas”, a relevé M. Zaalane.

Il a ajouté que fin 2017, une amélioration a été notée, à travers le paiement des créances de plusieurs entrepreneurs  étrangers et locaux, et ce, grâce aux décisions du conseil des Ministres, lesquelles ont permis l’affectation d’un budget pour le versement des ces créances.

Le ministre a, par ailleurs, mis en avant la modernisation de l’administration à travers le recours à la numérisation et aux nouvelles technologies, soulignant que la préoccupation majeure de son secteur est l’amélioration des prestations.

Concernant le port d’El Hamdania à Cherchell (Port Centre), le ministre a annoncé le lancement des travaux avant la fin du 1er semestre de l’année en cours.

Il a également ajouté que le lancement du projet avait été initialement prévu au mois de novembre dernier, mais l’on a préféré ne pas se précipiter, en vue de réunir toutes les mesures et toutes les conditions pour assurer, pour ce projet, un lancement dans les meilleures conditions.

Abordant le transport ferroviaire de marchandises, le ministre a fait état de la décision de raccorder l’ensemble des entreprises économiques au réseau ferroviaire, particulièrement les entreprises activant dans les secteurs du ciment et de la métallurgie.

Rappelant les principaux axes du plan quinquennal 2015-2019, le ministre a évoqué la réalisation du réseau routier, des autoroutes modernes, la structuration et la maintenance du réseau routier existant conformément aux normes des transports et de la sécurité routière.

Le programme comprend en outre la modernisation, le développement et la maintenance du réseau ferroviaire, le renforcement du parc de la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF), le développement du réseau de transport urbain (Métro, tramway, téléphérique) et le parachèvement du programme de réalisation  des gares routières.

L’année 2015 a été marquée également par le parachèvement des projets relevant des précédents plans quinquennaux, ainsi que des programmes relatifs au développement des infrastructures dans les Hauts-plateaux et au Sud.

Le secteur des travaux publics a bénéficié en 2015 d’un budget de fonctionnement de 20 milliards Da, d’une autorisation de nouveau programme et de réévaluation dans le cadre du budget équipement de 234 milliards Da, de 206 milliards Da de crédits de paiement, et de 3.346 milliards DA au titre du compte d’affectation spéciale “Fonds national routier et autoroutier”.

Le ministre a fait savoir que le secteur a consommé 17,302 milliards de da, soit 85,87 % des crédits de paiement concernant le budget de fonctionnement contre 442,797 milliards de da pour ce qui est du budget d’équipement, soit un taux de consommation de 43,75 %  des crédits de paiement.

M.Zaalane a indiqué que les principaux indicateurs de croissance du secteur des Travaux publics pour l’année 2015 consistent en le développement du réseau routier à hauteur de 0,92%, avec une augmentation de 1123 km outre les 122.528 km réalisés jusqu’en 2014 ainsi que l’augmentation de la densité routière qui a atteint 0,0519 km/km² en 2015 contre 0,0514 km/km² en 2014.

Concernant le programme de sécurisation des frontières terrestres dans les wilayas du sud du pays qui prévoit l’ouverture et la réhabilitation de 14.623 km de routes et le revêtement de près de 8.100 km, le ministre a indiqué que 7.420 km de routes ont été réhabilitées et 1.632 km ont fait l’objet de revêtement jusqu’au 31 décembre 2015.

Il a indiqué que le secteur des transports a bénéficié d’un budget de fonctionnement de 12,8 milliards de da et de 423,4 milliards de dinars comme autorisation d’un nouveau programme ou d’une réévaluation dans le cadre du budget d’équipement et 144,6 milliards de da comme crédits de paiement et 19,236 milliards de da dans le cadre du compte d’affectation pour le développement du transport public”.

Pour M. Zaalane, les principaux indicateurs de croissance du secteur des transports en 2015 se résument comme suit: augmentation du taux de transport des voyageurs de 7,26 % et celui du transport aérien des marchandises de 3,97 %.

Le réseau ferroviaire est passé de 1800 km en 1999 à 4000 km actuellement outre 1300 km en cours de réalisation pour atteindre 6300 km durant les deux prochaines années.

(APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*