Infos dernières

La gendarmerie impute aux conducteurs la majorité des accidents à Tizi Ouzou

Le groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Tizi Ouzou a livré un bilan dans lequel il y est noté que les conducteurs sont responsables dans 83,44% des accidents de la circulation enregistrés sur les routes de cette régions.

Ce bilan, rapporté par l’APS, couvre la période allant de janvier à Août 2015, il montre que sur les 296 accidents enregistrés à travers le territoire de la wilaya, 247, soit 83,44%, ont été causés par des conducteurs qui ne respectent pas les normes de sécurité dans la conduite. Même les piétons n’échappent pas au bilan de la gendarmerie puisqu’il précise que ces derniers sont impliqués dans 23 autres accidents.

“L’élément humain est donc en tête de liste des causes de ce terrorisme routier, étant impliqué dans 270 accidents sur les 296 enregistrés entre janvier et Août derniers, ce qui représente un taux de 91,21% », relève le même corps de sécurité.

Il est précisé que la non réduction de la vitesse au niveau des virages, les dépassements dangereux, le non respect de la distance de sécurité entre les véhicules, la négligence des piétons, et la circulation à gauche, sont les principaux comportements ayant été à l’origine des accidents signalés.

Les personnes âgées entre 25 et 39 ans sont celles qui ont été le plus impliquées dans des accidents de la circulation, en se rendant responsables dans 137 accidents sur 270 accidents causés par l’homme, soit un taux de 69,89%.

Suivent les conducteurs âgés entre 40 et 59 ans avec 67 accidents (22,63%) et en troisième position ceux âgés entre 18 et 24 ans avec 39 accidents (13,17%).

S’agissant des autres causes de ces drames enregistrés sur les routes de la wilaya de Tizi-Ouzou, le même bilan, mentionne que 16 accidents, soit 5,40, sont liés à l’état du véhicule, et 10 autres, soit 3,37%, à l’état des routes.

Et à propos du réseau routier le bilan de la gendarmerie relève que pas moins de 166 accidents de la circulation (56,08%) se sont produits sur les routes nationales, notant que la RN 12 qui relie Tizi-Ouzou à Alger par l’ouest et à Bejaia par l’est, arrive en première position de ce classement, avec 78 cas (26,36%).  Suivent, les chemins de wilaya avec 86 accidents et les chemins communaux avec 12 accidents, le reste s’étant produit sur des axes routiers de moindre importance ou à l’intérieur d’agglomérations.

(APS/DZMOTION)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*