Infos dernières

La marque suédoise Saab n’existe plus

Après 67 ans d’existence, le constructeur automobile NEVS (National Electric Vehicle Sweden), le repreneur chinois de cette marque, a annoncé mardi qu’il ne produirait plus de véhicule de la marque Saab, une décision voulue par le propriétaire du nom, un avionneur suédois.

Avant de faire des voitures, Saab, créé par l’état suédois en 1937, fabriquait des avions de combat. Le volet véhicules de cette industrie n’est apparu qu’en 1949. Son âge d’or se situe dans les années 60 à 80.

Les produits phares de la marque suédoise sont : la Saab 96, mais surtout, à partir de 1978, la Saab 900 Turbo, écoulée à 1 million d’exemplaires.

En 2000, le groupe Saab revend sa partie automobile à General Motors, qui la laissera mourir à petit feu en coupant tout investissement. En 2010, Saab automobile est cédée au néerlandais Spyker, et ne produit alors que 30.000 véhicules par an. Elle dépose le bilan fin 2011, lacéré par la crise économique et des ventes annuelles inférieures à 15.000 unités. Quelques mois plus tard, NEVS (National Electric Vehicle Sweden), un holding chinois, mettait la main au tribunal de commerce sur l’usine de Trollhättan, les brevets et les centres de recherche et développement du constructeur suédois.

Face aux défaillances de plusieurs de ses actionnaires, NEVS fait faillite à son tour en 2013, avant de trouver de nouveaux investisseurs pour repartir sur un projet de véhicule électrique à destination du marché chinois.

NEVS, qui avait pris le parti de produire 100% de véhicules électriques, le fera désormais sous son propre nom. « Le premier produit de l’entreprise, le modèle 9-3 en version électrique, sortira en 2017 et sera commercialisé sous le nom NEVS. Cela signifie que NEVS n’utilisera plus la marque Saab », indique le communiqué du constructeur automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*