Infos dernières

L’Association des concessionnaires automobiles algériens en règle avec le conseil de la concurence

 

Le Conseil de la concurrence a été consulté par l’Association des concessionnaires automobiles (AC2A) au sujet de la conformité de ses statuts, de ses règlements intérieurs et sa charte de déontologie avec les dispositions de l’ordonnance relative à la concurrence. Le conseil n’a relevé aucune disposition renfermant des facteurs susceptibles d’encourager potentiellement des pratiques anticoncurrentielles prohibées par la réglementation.

Selon un rapport de l’APS, le Conseil de la concurrence a examiné et résolu, en 2014, vingt (20) affaires dont la principale infraction porte sur les abus de position dominante, a indiqué le conseil dans un bilan présenté par son président, Amara Zitouni, mardi lors d’une conférence de presse à Alger.

Il faut savoir que le Conseil de la concurrence, relancé en janvier 2013 après dix ans d’inactivité, est une institution autonome, placée auprès du ministre du Commerce,  rappelé M. Zitouni lors de cette conférence de presse. Elle est, en fait, une autorité administrative autonome qui agit au nom et pour le compte de l’Etat pour faire respecter les règles de la concurrence. Outre sa mission consultative et de contrôle des concentrations économiques, le Conseil sanctionne les pratiques restrictives à la concurrence et tranche les litiges en la matière.

(APS)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*