Infos dernières

Le ministre de l’industrie mécontent de Total Algerie

Lors d’une visite de travail à Oran, le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb,  a visité plusieurs sites de complexes et projets industriels structurants. A son arrivé au  niveau du site prévu pour le projet de l’usine de lubrifiant du groupe Total Algérie, implanté à Bethioua, le ministre n’a pas caché son dépit à la vu de ce site vide de toute structure. Au cadres de Total Algérie présents sur place il a déclaré:  “C’est un produit (lubrifiants ndlr) qui, dans notre politique économique, est important. Nous avons mis tous les moyens pour vous accompagner et, au bout d’un an, rien n’est fait”.

Les cadres du groupe français ont bien tenté de s’expliquer mais M.Bouchouareb n’a rien voulu entendre et a durement répliqué: “Cela ne peut pas durer… parce qu’on ne peut pas faire prendre des risques à d’autres investisseurs sur ce segment. On ne peut pas se suffire de cette situation; d’autres veulent investir dans ce créneau et je ne peux pas les contenir indéfiniment. J’ai besoin de celui qui est le plus efficace dans son investissement et  je ne peux pas continuer à importer des produits de l’extérieur, ceux de Total et d’autres. Ou on joue le jeu ou on ne le joue pas et on fait jouer la concurrence”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*