Infos dernières

Les termes de mécaniques automobiles que l’on doit connaitre

Beaucoup de gens entendent ces termes sans toutefois savoir leur signification voici quelque uns parmi les plus usités en mécanique automobile.

Le « Lockheed »(loukid chez nous!)

Ce mot souvent employé dans les manuels de réparation et d’entretien désigne en fait le liquide de frein ! Ce liquide incompressible assure la transmission du mouvement de la pédale de freins aux étriers et aux mâchoires. Il est important que son niveau soit toujours proche du repère « max ».

Bon à savoir : une pédale de frein devenue molle doit vous inciter à vérifier le niveau du Lockheed. L’emplacement du bocal est indiqué sur le manuel de votre voiture.

 

La culasse et le joint de culasse:

C’est la partie située au dessus du moteur qui vient coiffer ce dernier sur toute sa largeur. C’est l’un des éléments les plus importants et le point d’appui de différentes fonctions du moteur : conduits d’échappement, dispositifs d’allumage, soupapes…

Cette pièce est tristement célèbre à cause des défaillances de son joint, le joint de culasse, dont la rupture provoque d’importantes fuites d’eau et coûte très cher à changer.

Les longerons (Longerou chez nous!)

Votre voiture a reçu un choc majeur et le rapport d’expertise de l’assurance vous dit que les longerons sont touchés ? Les longerons, sortes de grandes barres en fer, sont disposés de part et d’autre du châssis, sous la voiture, et assurent la rigidité de l’ensemble du véhicule.

Quand ils sont tordus suite à un choc, la réparation peut s’avérer si onéreuse que le véhicule est déclaré économiquement irréparable, surtout s’il est âgé.

 

Les cardans

Au nombre de deux, un à gauche et un à droite, les cardans assurent la transmission du mouvement du moteur aux roues avant, tout en permettant à celles-ci de pouvoir être braquées.

Bon à savoir : si la voiture fait « clac clac » dans les virages, il faut vérifier rapidement l’état des cardans. Leur rupture à haute vitesse peut être très dangereuse.

La viscosité de l’huile

Votre moteur nécessite de l’huile pour fonctionner : 10 W 40, 15 W 40, 5 W 30… Encore faut-il comprendre ce qui se cache derrière ces chiffres.

Pour définir les qualités d’une huile, on parle de sa viscosité, c’est à dire de son épaisseur, à froid et à chaud.

Le premier chiffre définit la viscosité à froid. Plus il est bas, plus l’huile sera fluide à froid, facilitant les démarrages le matin. Une huile faiblement visqueuse à froid est à privilégier en hiver, notamment dans les régions froides.

Le deuxième chiffre indique la viscosité à chaud. Plus il est petit, plus fluide sera l’huile à chaud (aux alentours de 100 °C). Pour réduire la consommation, surtout si le véhicule effectue de longs trajets, on choisira une huile offrant une bonne fluidité à chaud, de type 5 W 30.

 

Les plaquettes de freins:

Comme le patin pour le frein d’un vélo, la plaquette vient pincer le disque afin de freiner le véhicule. Constituée d’un matériau plus tendre, la plaquette s’use plus vite qu’un disque de frein. Heureusement, elle coûte moins cher. Elle tient en moyenne 30 000 km quand le disque tient lui 60 000 km.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*