Infos dernières

L’ETUSA redevient un acteur important du transport urbain de la capital

La régie des transports urbain de la capital, ETUSA, est redevenu un acteur important du transport urbain à Alger. En effet, selon le directeur général de l’établissement, Abdelkader Belmiloud, le nombre de personnes transportées en 2017 dans les bus et lignes de transport relevant de l’ETUSA, a atteint 38 millions en 2017, soit 150.000 passagers par jour.

Le nombre des clients ayant emprunté les bus et les lignes de transport relevant de l’Etusa a atteint près de 38 millions en 2017 contre 27 millions en 2016, a déclaré M. Benmiloud à l’APS, précisant que cette hausse est due au renforcement du parc autobus de l’Etablissement avec l’affrètement de 300 nouveaux bus, auquel s’ajoute la réception de nouveaux bus suite à la signature de marchés d’acquisition de près de 300 bus d’une valeur de 6 milliards de dinars.

La convention qui a été signée récemment, de gré à gré, entre l’Etusa et la Société Algerian Motors Services Mercedes-Benz sera entérinée le 31 janvier en cours pour l’acquisition de 100 bus de transport urbain de marque “Connecto”, pour un montant de 3 milliards de DA, a fait savoir le DG.

Dans le cadre du marché d’acquisition de 180 bus d’une valeur de 3 milliards de DA, l’Etablissement a réceptionné de la Société nationale des véhicules industriels de Rouiba (SNVI) jusque là 82 bus dont 10 en 2017 en attendant la réception de 98 autres.

En vue de renforcer et d’élargir les lignes de transport, 20 minibus de 25 sièges ont été acquis et 8 ont été réceptionnés en 2017, en attendant la réception de 12 autres prochainement, outre l’acquisition de 15 bus.

Par ailleurs, 60 bus de 100 sièges sur un total de 100 bus seront mis en service en février prochain, puis 40 bus en septembre dont 20 fonctionnant au gaz naturel GNC.

 

Dans le même contexte, M. Benmiloud a indiqué que dans le cadre des projets de modernisation des moyens de l’entreprise, il a été procédé à l’acquisition de 5 camions en tant qu’ateliers mobiles équipés pour la maintenance des bus, outre la fourniture de près de 670 bus munis du système automatique de localisation.

Il a souligné que l’Etusa accorde un intérêt particulier à la formation du personnel dans le cadre de son programme stratégique de modernisation du secteur du transport et ce pour renforcer le service public, ajoutant que près de 14 millions de DA ont été débloqués en 2017 pour la formation des chauffeurs, des cadres et des agents de maintenance.

L’entreprise Etusa occupe plus de 15% du parc autobus contre 70% pour le privé. L’entreprise emploie plus de 3.700 travailleurs dont 1.200 chauffeurs, 1.100 receveurs et plus de 500 agents de maintenance opérant par un système de roulement, avec la création d’environ 700 nouveaux postes durant 2017.

L’orateur a souligné que le réseau des lignes de l’entreprise avoisine les 150 lignes dont 74 lignes d’autobus affrétés et 72 autobus classiques contenant 21 lignes pour le service de nuit opérant au niveau d’Alger. L’entreprise garantit des services couvrant 2.689Km pour 3 millions d’habitants.

L’entreprise a crée, a-t-il dit, une structure de formation au profit des titulaires de permis de conduire afin d’obtenir des certificats d’aptitude professionnelle pour le transport de voyageurs, de marchandises et de matériaux dangereux.

Après la réalisation du projet qui vise l’unification de la billetterie de tous les moyens de transport en commun à Alger (Métros, Tramways, autobus Etusa, trains et téléphériques), l’unité de production des billets magnétiques relevant de l’entreprise à Staoueli produira 32 millions de billets de métro comme première commande, a-t-il dit, ajoutant que cette unité sera mise en conformité avec les critères requis pour la production de billets magnétiques avec l’aide de la société “HP technologies”.

Après achèvement du cahier de charges, un appel d’offre national sera lancé en février prochain afin d’affreter  environ 200 autobus relevant du secteur privé pour renforcer les lignes qui seront opérationnelles à compter de juillet prochain, a-t-il expliqué, ajoutant que les souscripteurs seront tenus de proposer des autobus neufs ne dépassant pas les 5 ans au 1 janvier 2018.

L’entrée en service de ces autobus permettra de créer plus de 800 nouveaux postes de travail, en attendant la création d’autres postes avec l’entrée en service prochainement d’autobus achetés ou loués dans le cadre des projets enregistrés, a-t-il dit.

L’entreprise œuvre à travers ces projets, a-t-il souligné, à suivre les changements survenues sur la carte de distribution des logements à Alger.

(avec aps)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*