Infos dernières

Le ministre des travaux publics et des transports inspecte les chantiers routiers à Ghardaia

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlan, a inspecté samedi dernier les chantiers routiers de la wilaya de Ghardaia. Il s’agit en premier du projet de renforcement et de modernisation du Tronçon de la route nationale (RN) 1 reliant les limites administratives de la wilaya de Ghardaïa à In Guezzam (Tamanrasset) qui sera lancé en 2018, a rassuré samedi depuis Ghardaïa, le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlan.

S’exprimant au terme de cette visite, le ministre a affirmé, d’après l’APS, que « la RN1 reliant le nord au sud constitue un projet important pour la promotion de développement économique et social des wilayas du Sud et boostera l’investissement public et privé ».

Il a mis en exergue l’intérêt croisant porté par les pouvoirs publics à la RN 1 « épine dorsale » du réseau routier pour accompagner les programmes de développements socioéconomiques dans les différentes wilayas traversées par cette infrastructure notamment dans les wilayas du sud du pays.

« Cette infrastructure routière revête une importance capitale et un intérêt particulier dans le schéma directeur des routes et autoroutes élaboré par le département ministériel et qui s’inscrit dans le cadre du schéma directeur d’aménagement du territoire », a-t-il souligné.

« Le dédoublement de cet axe routier sur une distance de plus de 850 Km (Alger /El Menea) est un projet d’envergure et demeure incontestablement une voie de communication routière structurante reliant le Nord et le sud du pays », a-t-il précisé.

« A terme, ce projet de la prise en charge de la route nationale Une contribuera d’une manière cruciale à l’essor économique et touristique des régions du sud grâce, entre autres, à l’accessibilité, et aux retombées positives générées par les réseaux autoroutiers sur les usagers, en termes de coût, de fluidité et de sécurité dans la circulation des biens et des personnes », a indiqué M. Zaâlan.

Le ministre avait insisté durant son déplacement le long du tronçon de la route nationale Une Ghardaia / vers la limite territoriale avec la wilaya de Laghouat sur la nécessité d’accélérer la cadence de réalisation des projets notamment les échangeurs et l’aménagement externe le long de l’axe routier, afin qu’ils répondent aux exigences du développement intégré, durable et global que connait l’Algérie.

Auparavant, le ministre des travaux public et des transports s’est enquis au début de cette visite de l’état d’avancement du projet de réalisation de la nouvelle gare routière principale de Ghardaïa.

Cette infrastructure, comporte un hall d’accueil, un bâtiment à niveau pour voyageurs, 49 quais d’embarquement dont 15 quais d’embarquement inter wilaya, selon la fiche technique du projet.

La réalisation de cette nouvelle gare routière pour un coût de 600 millions de dinars devra combler le déficit en matière des conditions élémentaire de confort aux voyageurs et transporteurs y transitant de différentes wilayas du Nord et Sud du pays a l’étroitesse de l’actuelle gare routière située au centre ville de Ghardaïa.

Dans ce chantier, le ministre a mis en service un bus type (Smart bus intelligent) de l’entreprise publique de transport de voyageur centre (ETVC) doté d’équipement de connexion à l’Internet, de climatisation et autres moyens de conforts avec contrôle à distance.

Le ministre a également inspecté le tronçon de la route de contournement de la ville de Berriane réalisée sur un tronçon de 10 Km de la RN- Une en 2 x 2 voies, d’un coût global de 3,2 milliards de dinars.

Cet évitement de la ville de Berriane à forte valeur économique, ouvrira, –selon les explications des responsables locaux des travaux publics– de « larges perspectives » à la région et a impulsé une certaine dynamique pour le développement socio-économique des wilayas du sud du pays.

Ce projet structurant a permis de désengorger la ville de Berriane qui constituait auparavant un « véritable goulot » durant toute l’année notamment pour le poids lourds et les convois exceptionnels causant de nombreux désagréments et autres problèmes de circulation pour les usagers de cet axe routier.

Le ministre a visité aussi les tronçons en cours d’achèvement de la route nationale entre Berriane et la limite territoriale avec la wilaya de Laghouat, ainsi que les échangeurs en cours de réalisation avant d’inspecter les ouvrages d’art édifiés sur les oueds Metlili, Seb seb et Touil sur la RN I en allant vers El Menea.

(avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*