Infos dernières

Moteurs diesels : Renault dans le collimateur de la justice française

Les systèmes de dépollution des moteurs diesel Renault ont fait l’objet d’une enquête approfondie. Après onze mois d’investigation, le ministère de l’Economie, en partenariat avec celui de l’Industrie, a finalement souhaité transmettre ses conclusions à la justice.

Après Volkswagen, Renault, devra justifier de quelques irrégularités présumées dans la dépollution de ses moteurs diesel. En effet, d’après des tests menés sur ces derniers, ils dégageraient des oxydes d’azote (NOx). Les détails ont été transmis au parquet de Nanterre par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). La justice tranchera par la suite sur les pratiques de Renault. Au total, une douzaine de constructeurs automobiles se trouveraient dans la même situation.

La répression des fraudes affirme également qu’elle s’est appuyée sur « l’analyse de documents saisis au cours d’une perquisition dans les locaux du constructeur et sur l’audition de représentants de l’entreprise », est-il précisé dans un communiqué de Bercy. 

Le premier groupe automobile français explique pour sa part qu’il suit la législation européenne et française : «Les véhicules Renault ont tous et toujours été homologués conformément à la loi et aux réglementations. Ils sont conformes aux normes en vigueur».

(la dépêche)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*