Infos dernières

Nissan sanctionné en Corée du Sud pour des moteurs diesel polluants

Le gouvernement sud-coréen a déclaré ce lundi qu’une amende allait être requise contre Nissan. En effet le constructeur automobile japonais est accusé d’avoir truqué les émissions polluantes des moteurs diesel du Qashqai, un de ses modèles phare de SUV. Dans la foulée, le ministère l’Environnement de Corée du Sud a précisé que des centaines d’exemplaires de ce modèle allaient être rappelés. En effet, des tests effectués sur ces voitures ont révélé que les versions diesel étaient dotées d’un système grâce auquel elles apparaissent comme étant moins polluants qu’ils ne le sont réellement.
Cette mesure a été décidée après les investigations menées sur 20 modèles de voitures diesel en décembre en Corée du Sud, dans le sillage du scandale Volkswagen.

Rappelons que le constructeur allemand avait reconnu en 2015 avoir installé des logiciels qui permettent de tromper les tests d’émissions polluantes sur 11 millions de véhicules diesel écoulés dans toute la planète. Séoul infligera à Nissan une amende de 330 millions de wons (247 000 euros), a précisé lundi le ministère sud-coréen de l’Environnement. “Nos investigations ont conclu que Nissan avait manipulé illégalement les données d’émissions” polluantes de ses moteurs sur le modèle Qashqai, a écrit le ministère dans un communiqué.

 

Nissan nie toute manipulation sur ses moteurs:

De son coté Nissan a démenti toute manipulation illégale sur ses moteurs diesel en Corée du Sud, en réponse aux accusations du gouvernement sud-coréen. “Nissan ne manipule pas les données de ses véhicules. Le Nissan Qashqai a été correctement homologué dans le cadre des normes coréennes. Nissan ne possède pas et n’utilise pas de dispositif illégal pour tromper ou tricher dans les véhicules qu’il fabrique”, a réagi le groupe japonais. “De plus, après des tests rigoureux utilisant les mêmes standards que les tests coréens, les autorités de l’Union européenne ont conclu que les véhicules Nissan testés n’utilisaient aucun dispositif illégal de tromperie”, a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*