Infos dernières

Permis à points: La fédération des auto-écoles monte au crénau

Suite à l’annonce faite dernièrement par le ministre des transport de lancer le permis à point en 2016, le président de la fédération des auto-école à réagi en avouant son scepticisme quant à la faisabilité de la chose.

Selon nos confrères d’El-Watan, Ahmed Zineddine Aoudia, président de cette fédération, est «étonné» que le ministre des Transports fixe un nouveau délai pour le lancement du permis de conduire à points, sans avoir au préalable fourni les conditions minimales pour son application. En effet, M.Aoudia doute que la base de donnée du fichier national du permis de conduire soit finalisée.

M.Aoudia s’est également interrogé sur l’existence de centres de recyclage pour les conducteurs ayant épuisé leur capital points suite à des infractions au code de la route .En effet, il explique que le système du permis à points repose sur le principe d’un capital de 24 points à gérer et la perte de points à chaque infraction, et est censé envoyer tout conducteur ayant «épuisé» ses points à «un centre de recyclage ou de formation». M.Aoudia souligne, en outre, que les moniteurs ignorent tout du système des points et l’impact de chaque infraction. “Nous sommes en train de montrer les risques d’infraction au code de la route et les peines et amendes prévues, et nous n’avons pas été instruits de parler du système des points”, a-t-il dit, selon El-Watan.

Il insistera également sur le manque de circuit d’apprentissage à la conduite mais surtout sur la qualité de la formation et exhortera le ministère du transport à se pencher sur la mise à niveau des moniteurs d’auto-écoles mais aussi le contrôle de l’activité de ces structures “dans le but de former des conducteurs respectueux du code de la route et espérer enfin faire baisser le taux de mortalité par accident de la circulation”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*