Infos dernières

PSA se prépare à la fin du diesel

PSA prépare sa gamme aux prochains objectifs européens de CO2 en utilisant l’hypothèse extrême d’un diesel qui tomberait à environ 10% seulement des ventes, a dit mardi le vice-président exécutif du constructeur, chargé de l’ingénierie.

“On observe une certaine stabilisation du diesel depuis quelques mois, mais aujourd’hui on définit notre feuille de route de CO2 avec une hypothèse diesel très faible (..) aux alentours de 10%”, a dit Gilles Le Borgne aux journées presse du Mondial de l’auto.

“On raisonne pessimiste et on agit optimiste”, a-t-il ajouté.

Le diesel, plus difficile à dépolluer que l’essence, est en revanche plus vertueux en terme d’émissions de CO2, et sa disgrâce complique l’atteinte des 95 grammes de CO2 exigés à l’échelle européenne en 2021.

Cette motorisation représente actuellement 43% des ventes européennes des trois marques historiques de PSA. En France, en septembre, après s’être stabilisé à 40% des immatriculations plusieurs mois d’affilée, le diesel a repris sa baisse pour toucher un plus bas de 36%.

PSA, qui présente au salon de Paris ses premiers véhicules électriques de nouvelle génération et ses nouveaux hybrides rechargeables, a également annoncé l’arrivée l’an prochain en Chine de sa nouvelle plateforme électrique CMP, qui pourrait accueillir en 2020 un modèle Citroën.

(source: Reuters)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*