Infos dernières

Salon de l’automobile de Genève: Le retour de la marque Alpine

 La très attendue Alpine A110 a été dévoilée au salon de Genève et c’est au cri de « Alpine is back » que Michel Van der Sande, le directeur général d’Alpine, a officiellement présenté le véhicule, il y a de cela quelques jours, aux  journalistes internationaux présents au Salon automobile de Genève

Il semble que les performances chiffrées de la nouvelle Alpine A110, tout comme l’apparence extérieure du bolide, valaient le coup d’attendre.

La voiture est très basse : elle mesure 1,25 m de hauteur pour 4,17 m de longueur. Son quatre-cylindres turbocompressé est installé en position centrale, pour une répartition des masses équilibrée (44 % sur l’avant et 56 % sur l’arrière), idéale pour prendre chaque virage à la corde et adopter de parfaites trajectoires, sur circuit comme sur route de campagne.

Dès le début, Renault, la maison-mère d’Alpine, n’a cessé de suggérer que la nouvelle A110, la première Alpine à sortir d’une chaîne de montage depuis plus de deux décennies, visait à concurrencer la Porsche Cayman plutôt que la Ford Focus RS. C’est pourquoi le petit moteur 1,8 litre semblait à première vue témoigner d’un optimisme déplacé de la part du constructeur.

Mais aussi petite que soit sa cylindrée, le moteur développe 252 chevaux et 320 Nm de couple. Et une fois le poids de la voiture pris en compte (tout juste 1080 kg).

Avec un rapport poids/puissance de 4,3 kg/ch, l’A110 passe de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes. C’est en effet plus rapide qu’une Cayman et, grâce à la boîte Getrag DCT à sept rapports, l’Alpine dispose même d’un rapport de plus.

Le plus surprenant est que cette première Alpine de nouvelle génération atteigne d’aussi bonnes performances sans sacrifier l’esthétique. Inspirée par l’A110 originelle des années 1960, la nouvelle venue en est une interprétation moderne, cela rappelle le destin de la Ford Mustang, aux lignes laissées pures par un système aérodynamique intelligent installé sous le châssis, ce qui a permis de ne pas recourir à d’énormes ailerons ou diffuseurs pour améliorer l’appui au sol.

La marque n’a pas non plus sacrifié l’habitacle, optant pour une combinaison d’aluminium, de cuir et de fibre de carbone plutôt que pour des plastiques texturés et du caoutchouc. Et si l’on considère son prix, annoncé à 58 500€, la nouvelle Alpine s’annonce comme une excellente affaire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*