Infos dernières

Sécurité routière: Amélioration des techniques d’intervention en cas d’accidents

La protection civile pense à des moyens d’améliorer ses techniques d’intervention en cas d’accidents de la route. Ainsi le colonel de la Protection civile, le Dr Amari Sahraoui a souligné lundi à Alger, l’importance de l’amélioration du mode opératoire et les techniques d’intervention pour offrir un meilleur pronostic pour les victimes de la circulation.

“Si notre mode opératoire et nos techniques d’intervention sont au maximum de leur efficacité, nous avons plus de chance d’offrir un pronostic meilleur pour les victimes de la circulation”, a déclaré à l’APS le Dr Sahraoui, en marge d’un séminaire interservices sur la prévention secondaire lors d’un accident de la route avec victime, conduit par des experts de la protection civile espagnole.

Il a souligné qu’en tant qu’institution en charge des secours, la Direction générale de la Protection civile “n’a pas d’actions concrètes sur le thème prévention à part l’information préventive”, estimant néanmoins, qu’”il est possible de réduire le nombre de victimes en améliorant nos capacités et notre efficacité en intervention”.

A noter que ce séminaire intervient dans le cadre du programme d’Appui à la mise en œuvre de l’Accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne (P3A).

Il devra permettre de favoriser la réalisation d’un objectif spécifique portant sur le renforcement des capacités des intervenants lors des accidents de la circulation dans leurs missions de secours, assistance et sécurité et  la prise en charge hospitalière, ainsi que la réalisation d’un objectif général portant sur l’amélioration qualitative des prestations au profit de la population, précise un communiqué de presse.

Plusieurs points seront étudiés lors de ce séminaire dont l’anticipation sur l’engagement de l’équipe de secours sur un accident de la route, l’interaction entre services de secours et sécurité, éviter le sur-accident, la facilitation de la prise en charge de la ou des victimes et assurer le conditionnement et le relevage de la victime de façons adapté afin d’éviter séquelle et handicap.

Il s’agit également de travailler sur la régulation en liaison avec les services, s’assurer du conditionnement adapté de la victime pour une évacuation sécurisée, l’amélioration du couloir d’évacuation et l’accompagnement des secours jusqu’à l’hôpital et travailler sur l’accueil de la ou des victimes en milieu hospitalier et sur sa prise en charge.

(avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*