Infos dernières

Sécurité routière: le bilan de la protection civile

Les bilans de la protection civile sur les accidents de la route ont l’avantage d’englober l’ensemble du territoire national. Zone urbaine et extra-urbaine sont passées au crible par les statistiques de ce corp de sécurité.

Ainsi selon l’APS qui cite le commandant Souad Madani de la Direction des statistiques auprès de la Protection civile, pas moins de 24.996 accidents sont survenus les routes au niveau national durant le premier semestre 2018, elle relève 46.166 interventions et 29.916 blessés tandis que 804 personnes ont trouvé la mort suite à leurs blessures. Les chiffres montrent que la majorité des victimes sont des hommes avec un taux de 71% suivies par les femmes avec 17% et les enfants avec 12%.

Ces drames sont survenus suite à des collisions violentes entre des véhicules de différentes tailles et types et à leur tête les véhicules touristiques avec 24.266 véhicules légers, 3.4666 camions, 3.917 motos, 740 bus et 139 tracteurs.

Mme Madani a souligné, à ce propos, que “la plupart des accidents ont été enregistrés sur les routes nationales (10.805 accidents), tandis que les routes communales ont enregistrées 4.434 accidents suivies par les routes de wilaya avec 2.753 accidents et l’autoroute avec 2.958 accidents.

Les accidents de la route nationale ont fait 13.536 blessés et 432 morts sur place, outre d’autres décès qui ont succombé à leurs blessures.

La représentante de la DGPC a fait savoir que la majorité des accidents enregistrés durant le premier semestre de cette année sont survenu jeudi entre 16 heures et 20 heures.

Toujours selon la même source, et d’après les statistiques du premier semestre 2018, il s’est avéré que la “wilaya d’Alger venait en tête de liste des wilayas enregistrant le plus d’accidents” avec “5.321 interventions dans 2.950 accidents de la route ayant induit 2.885 blessés et 27 tués”, a indiqué la responsable de la protection civile.

La hausse du nombre des accidents à Alger est due essentiellement à l’excès de vitesse, au non-respect de la signalisation et aux dépassements dangereux, a expliqué la responsable.

Bien que Alger est classée première en termes d’accidents de la route, Ain Defla demeure la première wilaya enregistrant le plus de morts durant la même période avec 37 tués dans 583 accidents ayant nécessité plus de 1.000 interventions, a-t-elle indiqué.

Mme Madani a appelé à la vigilance notamment dans les wilayas d’Alger, Ain Defla, Djelfa, Msila et Bouira.

Selon la sous-direction des statistiques, le “plus grand nombre de victimes a été enregistré en juin dernier avec 7.405 blessés, 5.700 accidents et 162 tués”.

(avec APS)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*