Infos dernières

Sécurité routière: La DGSN sur tous les fronts

La police nationale met les bouchées doubles pour prévenir contre les accidents de la route. Elle à choisi de cibler, cette fois-ci, les conducteurs de bus effectuant des longs trajet et les danger de la conduite en état d’ivresse.

Selon l’APS qui rapporte l’information, Les Services de la Sûreté de wilaya d’Alger ont organisé mercredi au niveau de la Gare de transport routier des voyageurs à Caroubier une campagne de sensibilisation en direction des conducteurs de bus de longs trajets sur l’importance de faire preuve de vigilance et de s’interdire l’excès de vitesse afin d’éviter de tragiques accidents de la route.

Initiée dans le cadre des actions de sensibilisation menées par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), cette campagne vise à sensibiliser les conducteurs de bus de longs trajets à l’importance capitale de respecter le code de la route, essentiellement la vitesse autorisée afin d’éviter les accidents et au contrôle régulier des équipements du bus, notamment le nécessaire des premiers soins et les extincteurs pour la sécurité des usagers de la route et des voyageurs, a indiqué à l’APS le Lieutenant Mehdi Ahbab, chargé de l’information et de la communication au niveau du Service de la Sécurité publique.

Des dépliants sur les sanctions prévues dans la législation en vigueur et des statistiques des accidents, appuyés d’images, sous le thème “la bonne conduite, sécurité pour tous”, ont également été distribués aux conducteurs afin de les amener à adopter un comportement adéquat sur la route.

Les chauffeurs qui ont salué cette initiative se sont dits néanmoins démunis quant à l’impératif d’être relayés par un chauffeur supplémentaire, comme recommandé par les services de la Sûreté.

A ce propos, M. Aad Khaled, chauffeur sur la ligne Alger-Oued Souf a affirmé assurer seul le trajet, bien que supérieur à 600 Km, précisant que le second chauffeur n’est disponible que pour les déplacements vers Hassi Messaoud ou Tamanrasset (plus de 1.000 Km).

Par ailleurs, une campagne de sensibilisation sur les dangers de “la conduite en état d’ivresse” a été lancée par la Direction générale de la sûreté nationale à travers le territoire national, selon un communiqué de la DGSN.

“La Direction générale de la sûreté nationale lance une campagne de sensibilisation sur les dangers de la conduite en état d’ivresse visant à rappeler aux conducteurs les dangers que représente l’alcool au volant et les contraintes importantes qui touchent la vie quotidienne”, précise la source.

La lutte contre ce fléau dont les effets sur la conduite sont connus, notamment les troubles de la vision, diminution de la vigilance, faible résistance à la fatigue, allongement du temps de réaction est l’une des priorités des services de la DGSN, souligne le communiqué.

A rappeler que la conduite en état d’ivresse a fait, entre janvier et juin dernier, “15 morts et 127 blessés dans 142 accidents”.

(avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*