Infos dernières

Sécurité routière: Les accidents de la route en baisse de 16.51%

Une fois n’est pas coutume, l’Algérie a enregistré 20.361 accidents en 2015, en baisse de 16,51% par rapport à 2014, selon un bilan présenté mardi à Alger par le commandement de la gendarmerie nationale, lors d’une conférence de presse.

Le même officier indique qu’en 2015 le nombre d’accidents enregistré par ces services s’élève à 20.361, ayant engendré 3.801 morts et fait 36.675 blessés à raison de 55 accidents, 10 décès et 100 blessés par jour. Ces chiffres montrent que le nombre d’accidents a baissé de 16,51% par rapport à 2014.

En terme de densité des accidents de la route, Alger arrivr en première position avec 1316 ayant engendré 97 morts, suivie de Aïn Defla et M’sila. On constate, selon le bilan de la gendarmerie que les deux mois de congé, Juillet et août, ont été les mois les plus meurtriers où 22% du nombre d’accidents ont été enregistrés durant cette période. Le facteur humain demeure la principale cause de ce fléau avec un taux de 91,76% en raison de l’excès de vitesse à hauteur de 37,62%. Les véhicules destinés au transport de marchandises, de voyageurs et les taxis sont mis en cause dans 5.388 accidents, soit 26,46% du nombre total des accidents ayant causé 1.261 morts. Les détenteurs des permis de conduire de moins de deux ans représentent la tranche la plus impliquée dans les accidents de la circulation avec un taux de 41,59%. Quant à la tranche d’âge la plus concernée, elle se situe entre 25 et 34 ans. 17,86% du nombre total des accidents sont survenus sur les routes nationales dont la RN 1 avec 1.058 accidents soit un taux de 5,20% contre 6,61% sur l’autoroute Est-Ouest. Par ailleurs, les services de la Gendarmerie nationale ont établi plus de 2,1 millions d’infractions au code de la route dont 1,5 million procès- verbaux ayant engendré plus de 3,8 milliards de dinars d’amendes, une hausse de 24,10 % par rapport à 2014. Les mêmes services ont procédé à 724.823 retraits de permis de conduire en 2015.

Les voitures banalisées de la gendarmerie généralisées à 48 wilayas

Équipés de radars de dernière génération permettant non seulement de flasher le conducteur mais aussi des enregistrements vidéo, les véhicules et motos banalisés de la Gendarmerie nationale sont généralisés à l’ensemble des wilayas. Mis en service depuis le premier trimestre de 2015, ces véhicules de la gendarmerie étaient en activité dans 24 wilayas.

 

(APS/DZMOTION)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*