Infos dernières

Tout sur la reprogrammation moteur

Beaucoup d’automobiliste adepte de tuning ou pas on eu un jour l’idée de reprogrammer le calculateur de leur voiture pour gagner quelques chevaux. Mais qu’en est il de cette opération qui commence à se vulgariser dans notre pays. Nous avons trouver, sur le sujet, un article intéressant sur le site annonces-automobile.com dont voici la substance.

Il faut tout d’abord savoir que de nombreux véhicules ont un moteur identique mais réglé différemment à cause du coût et du développement. Ces réglages se font au niveau de la cartographie moteur.

La majorité des véhicules équipés d’un moteur à injection disposent d’un boîtier électronique ou calculateur. Ce boîtier contient un programme disposant de toute une série de paramètres faisant fonctionner votre moteur. La reprogrammation moteur voiture consiste à reconfigurer la cartographie du calculateur via la prise diagnostic. Il s’agit de reprogrammer le boîtier d’origine (ECU) en modifiant certaines caractéristiques du moteur, telles que l’allumage, l’injection, l’admission ou encore la pression sur les turbo. Les avantages sont multiples. La voiture peut gagner entre 20 et 40 % de puissance supplémentaire. Sur les moteurs diesel, la reprogrammation permet de réduire sensiblement la consommation en carburant, ce qui n’est pas toujours le cas sur un moteur à essence.
La reprogrammation, c’est avant toute chose apporter un agrément de performance mécanique supérieur à l’origine. Cela consiste à combler toutes les failles électroniques oubliées des constructeurs qui nous permettent de dégager un atout considérable en terme de gain et de plaisir. Mais il s’agit surtout de cerner parfaitement l’usage de chacun de sorte à apporter à l’utilisateur le meilleur de son auto. Il faut donc savoir qu’il existe différentes manières de reprogrammer un même véhicule.

Il existe trois manières de reprogrammer son moteur:

1-Acheter une « puce » préprogrammée. (invisible et non décelable au contrôle technique)

Il suffit d’ouvrir le boitier d’origine et remplacer la puce par la nouvelle. La plupart du temps la puce est soudée en double face. Il faut bien prendre les précautions nécessaires pour ne pas l’endommager.

Plus la cylindrée est grosse, plus complexe et plus cher est la puce. Pareil pour la catégorie de la voiture, plus c’est une voiture couteuse et plus les programmes anti-copiage sont complexes.

2-Faire une reprogrammation sur mesure. (invisible aussi, très efficace, plus homogène mais plus compliqué et plus cher)

Il s’agit de dessouder la puce d’origine, copier les données principales du constructeur afin de pouvoir les remettre dans une nouvelle puce (ou de l’ancienne une fois effacée) et ressouder. Plusieurs paramètres peuvent être modifiés : la cartographie de l’injection, l’éventuelle pression du turbo, le débit d’air et supprimer les limitations etc.…

La consommation de carburant peut être optimisée et le couple augmenté. La reprogrammation peut être personnalisée selon vos besoins. Plus la cylindrée est grosse, plus complexe est la reprogrammation.

3- Installer un boitier additionnel (à éviter). (facile à installer, performances limitées, consomme plus, peu optimisé, fragilise plus le moteur)

Il s’agit d’un boitier à brancher sur une prise du boitier d’origine, destiné à tromper le calculateur afin de modifier la quantité de carburant injecté. Ne fonctionne que sur les moteurs diesel à injection.

Le principal avantage du système est de pouvoir s’installer et se retirer en un rien de temps sans avoir une quelconque notion de mécanique. De plus, les entretiens réguliers en concession ne pourront pas réinitialiser ce boitier et les réglages resteront intacts.

Autre avantage, la proportion de puissance supplémentaire est réglable dans le boitier en dévissant 2 vis. Il faut alors juste déplacer un jumper vers la droite pour plus de puissance et vers la gauche pour moins de puissance. Vous n’avez donc besoin de personne pour augmenter et réduire la puissance de votre auto, un vrai plus en ce qui concerne l’indépendance. Enfin si vous avez des doutes sur la fiabilité (à écarter puisqu’il n’y a pas vraiment de problèmes qui remontent malgré les dizaines de milliers de puces vendues par an) ou si vous en avez marre vous pouvez le retirer en 2 minutes. Le « cerveau » de votre moteur est l’ECU (Electronic Control Unit) composé notamment de processeurs et de puces moteur.

A propos de sécurité et de fiabilité il faut préciser que ce type de boitier n’enlève pas les protections moteurs, ce qui veut dire qu’en cas d’excès l’électronique de l’ECU empêchera d’aller trop loin en mettant le moteur en «sécurité».

Les spécialistes de ce type d’opérations, chez nous, sont pour la plupart du coté de Baraki à Alger et ils proposent des tarifs qui débutent à 3.000 dinars pour une simple reprogrammation et peuvent dépasser les 10 millions de centimes pour des interventions plus complexes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*