Infos dernières

Les astuces du samedi: Onze règles pour bien conduire

A partir de cette semaine, DZMOTION.COM rajoute une nouvelle rubrique, “Truces et Astuces”, dont un article paraîtra chaque samedi. Cette nouvelle rubrique comprend des trucs et conseils pour bien conduire, entretenir ou vendre sa voiture.

Pour cette première parution on a voulu aborder le thème de “comment conduire correctement.A cet effet, 11 conseils vous sont donnés plus bas.

1. Regardez dans la direction où vous allez

Ça a l’air bête, mais on se dirige toujours vers l’endroit où notre regard est posé. Vous êtes distrait par une belle voiture qui roule sur la file de gauche sur l’autoroute ? Vous allez commencer vous rapprocher d’elle sans le vouloir. De même, si vous perdez contrôle sur une route glissante et que vous regardez un vieux chêne sur le bord de la route, vous allez certainement rentrer dedans.

2. Changez de régime

Aujourd’hui, on nous apprend la conduite économique et nous avons tendance à passer la vitesse supérieure assez tôt. C’est intelligent, mais il faut parfois utiliser les petites vitesses: dans une descente, rétrograder vous fera ralentir sans que vous n’ayez besoin de freiner; en ville, rester en troisième réduira vos risques de dépasser 50 km/h. Bon, ça videra votre réservoir plus vite, mais vous garderez votre permis plus longtemps.

3. Sur l’autoroute, restez tranquille

Les gestes brusques et les coups de freins inopinés donnent souvent l’impression au passager que le conducteur est mauvais. Sur l’autoroute, il est bon de ralentir et de prendre son temps avant d’agir. Mettez votre clignotant quelques secondes avant de changer de voie, pour avoir le temps de vérifier que personne ne double ou ne vous gêne. Ne freinez pas trop brutalement (sauf urgence) et tournez le volant lentement. Vos passagers et les autres automobilistes en seront ravis et votre voyage se passera mieux.

4. Étudiez les environs

Pour éviter de vous faire surprendre, étudiez l’environnement dans lequel vous circulez. Par exemple, s’il y a des gens debout à l’arrêt de bus de l’autre côté de la route, c’est qu’un bus arrive dans votre direction. Si les poubelles sont sorties, attendez-vous à rester coincé derrière un camion poubelles. Il y a du crottin de vache sur la voie ? Vous avez compris l’idée.

5. Pensez à votre position

Où se trouve votre voiture sur la voie ? Bien centrée, décalée ? N’oubliez pas de rester bien au milieu de votre voie lorsque vous conduisez, pour éviter de gêner les automobilistes d’en face et de gâcher la visibilité de ceux qui vous suivent. Décalez-vous sur la gauche uniquement pour voir ce qui se passe loin devant ou pour doubler.

6. Gardez vos distances

C’est classique comme conseil, mais c’est vrai : ne collez plus! Anticiper la distance dont vous avez besoin pour freiner peut sauver votre vie et celle des autres. Si le conducteur devant vous est trop lent ou que son rythme ne vous convient pas, rester juste derrière lui risque de causer un accident. Le mieux est de vous distancer et d’attendre une opportunité pour le doubler confortablement. De même, si vous collez quelqu’un dans un virage, tout peut arriver – imaginez qu’il y ait un accident au tournant et que la personne devant vous freine brusquement !

7. Attendez-vous au pire

Bon, c’est vrai que quand on est toujours inquiet, les catastrophes arrivent. Mais rouler à 20 km/h dans une zone pavillonnaire parce que vous craignez qu’un enfant sorte de nulle part, c’est bien, parce que le jour où l’enfant déboule entre deux voitures garées, vous serez heureux d’avoir eu le temps de freiner. De même, si une voiture ralentit beaucoup sur une grande route, attendez avant de doubler furieusement : peut-être qu’elle tourne dans un chemin sur la gauche, mais qu’elle n’a pas mis son clignotant.

8. Accélérez quand il le faut

Un bon conducteur sait quand il peut et doit accélérer. Attention, ça ne veut pas dire qu’il faut dépasser les limitations de vitesse ou rouler vite quand on en a envie. Simplement, rouler à 60 km/h sur une route limitée à 90 km/h risque de créer plus d’accidents. De plus, un conducteur a tendance à penser à autre chose quand il roule tout doucement, et à moins faire attention à la route.

9. Regardez loin devant

Quand on est dans les embouteillages, on reste trop souvent fixé sur la voiture de devant. Mais pourquoi faire confiance au conducteur au volant? Il est plus prudent de lever les yeux pour voir ce qu’il se passe loin devant, car c’est ainsi qu’on anticipe les dangers. Si vous accélérez doucement et freinez moins fort, vous serez capable de réagir avant la voiture qui vous précède.

10. Ne faites pas confiance à vos clignotants

C’est un conseil un peu étrange, mais vous allez comprendre. Ceux qui mettent toujours leurs clignotants s’attendent à ce que les automobilistes et les piétons réagissent en fonction. Mais ce n’est pas toujours le cas! N’agissez pas comme si vous étiez seul sur la route et que tout le monde devait s’écarter. Enfin, demandez-vous à qui vous adressez votre clignotant: s’il n’y a personne, à quoi bon le mettre? S’il y a quelqu’un, montrez-lui que vous l’avez vu.

11. Klaxonnez quand il le faut  

En ville, le klaxon est souvent utilisé de manière agressive pour montrer son agacement. Mais le code de la route stipule que le klaxon sert à signaler sa présence. Si vous pensez qu’un automobiliste ne vous a pas vu, n’hésitez pas à vous en servir pour lui montrer que vous êtes là. Une fois qu’il vous a remarqué, vous pouvez lui faire un sourire ou un signe poli pour lui faire comprendre qu’il ne s’agissait pas d’une agression. En plus du calme et de l’anticipation, la courtoisie est aussi la marque d’un bon conducteur.

(avec msn auto)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*