Infos dernières

Usine Renault d’Oran, un modèle d’égalité professionnelle

L’Alliance Renault-Nissan, l’un des plus grands groupes automobiles dans le monde, renforce son engagement en vue de réduire les inégalités entre hommes et femmes. Selon un communiqué qui est parvenu à notre rédaction, le groupe a lancé de nombreux programmes dans le monde et en particulier sur les marchés nationaux pour recruter, maintenir en poste et promouvoir son personnel féminin. Le pourcentage de femmes, notamment à des postes de managers, a augmenté par rapport à l’an dernier dans les deux entreprises Renault et Nissan, indique le communiqué.

Chez nous Renault a lancé un programme de recrutement dans son usine de Oued Tlelat à Oran qui a permis d’embaucher 350 personnes dont 40% de femmes. Cette structure est ainsi devenue, selon Renault, l’un des exemples mondiaux dans ce secteur industriel en matière d’égalité professionnelle.

Il faut savoir que chez Renault, selon l’étude la plus récente, les femmes représentaient 18,4% du total des effectifs dans le monde par rapport aux 17,6% de 2013 et aux 10% de 2000. Les femmes occupaient 18,3% des postes de managers dans le groupe en 2014 contre 17% en 2013.

Toujours selon le communiqué de presse du constructeur français, dans l’industrie automobile, Renault occupe une place de leader en termes d’emploi des femmes à de hautes fonctions de direction. Sur les onze membres du Comité Exécutif du Groupe deux sont des femmes : Mouna Sepehri, Directeur délégué à la Présidence et Marie-Françoise Damesin, Directeur des Ressources Humaines du groupe Renault et de l’Alliance. L’objectif est d’atteindre une féminisation de 30% des postes techniques ou d’ingénierie et de 50% des profils commerciaux dans le monde d’ici 2016.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*