Infos dernières

Volkswagen étend sa présence en Afrique

Lors de la visite de la chancelière allemande Angela Merkel en Afrique, Volkswagen a signé deux protocoles d’accord avec les gouvernements du Ghana et du Nigéria. L’objectif déclaré est de construire des usines dans les deux pays et d’explorer le développement de nouvelles solutions de mobilité au Ghana. Le document a été signé au Ghana en présence du vice-président Mahamudu Bawumia. Le ministre nigérian de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement, Dr. Okey Enelamah, a assisté à la cérémonie de signature à Abuja. Thomas Schaefer, chef de la région sub-saharienne de Volkswagen, a signé les deux accords au nom de Volkswagen.

En signant les protocoles d’accord, la marque Volkswagen a continué d’étendre son engagement dans la région sub-saharienne de l’Afrique. Schaefer a déclaré: «Les deux protocoles d’accord démontrent une chose: le sérieux avec lequel Volkswagen prend son engagement en Afrique. Nous sommes bien positionnés, la situation sur le continent s’est stabilisée et l’économie progresse. Les derniers obstacles au développement de l’industrie automobile ont été éliminés. C’est une excellente opportunité pour nous”.

A cet effet, une usine de montage devrait être construite au Ghana. Cela inclurait également le développement d’un réseau de vente et de service dans ce pays ainsi que la création d’une académie de formation pour la production et l’après-vente.

En outre, Volkswagen s’est engagée à entreprendre une étude de faisabilité au Ghana sur des solutions de mobilité intégrées qui comprendront une évaluation de la viabilité commerciale de la location, du covoiturage, des services de navette et de navette par une filiale ghanéenne de VWSA. ), ou la nomination d’un fournisseur de services local.

À son tour, le gouvernement ghanéen s’est engagé à élaborer une politique globale de l’industrie automobile au Ghana qui encouragera la fabrication de véhicules au Ghana. Cela comprend une politique d’achat préférentielle pour les véhicules assemblés localement.

Dans le protocole d’accord signé au Nigeria, Volkswagen s’est engagé à étendre progressivement ses activités de fabrication d’automobiles et à transformer, à ;ong terme, le Nigéria en un hub automobile sur la côte ouest de l’Afrique.

Cela comprendra le développement d’une académie de formation en collaboration avec le gouvernement allemand qui formera les employés initiaux et fournira également une formation technique plus large à la communauté en matière de compétences automobiles. Il est également prévu qu’un réseau complet de véhicules et de services Volkswagen soit développé dans le pays sous réserve de la viabilité commerciale.

En contrepartie, le gouvernement nigérian s’est engagé à accélérer l’adoption des politiques automobiles nigérianes. Cela comprend la transition progressive de l’importation de voitures d’occasion à la fabrication et à la distribution de véhicules de tourisme neufs.

volkswagen usines afrique

Volkswagen possède déjà une usine en Afrique du Sud. Il construit également des voitures en Algérie et au Kenya et a récemment commencé à les fabriquer au Ruanda, où l’auto-partage communautaire est déjà proposé en tant que solution de mobilité intégrée et où des possibilités d’accueil seront également offertes prochainement.

Dans le cadre de sa stratégie de marque TRANSFORM 2025+, Volkswagen renforce ses régions et se concentre sur les nouveaux marchés émergents. Outre l’Amérique du Nord et du Sud, ainsi que la Chine, la région sub-saharienne joue un rôle de plus en plus important. Bien que le marché automobile africain soit relativement petit aujourd’hui, la région pourrait devenir un marché beaucoup plus important dans le futur.

(avec communiqué de presse)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*