Infos dernières

Volkswagen annonce des Résultats satisfaisants pour les 9 premiers mois de 2018

Au cours des trois premiers trimestres de l’exercice 2018, la marque Volkswagen véhicules particuliers a continué à se développer dans un environnement économique difficile. Les neuf premiers mois de l’année, les livraisons et les ventes de la marque principale du groupe Volkswagen restent supérieures à celles de l’année précédente. Avec 4,6 millions de véhicules livrés (+2,9%), ces neuf premiers mois ont été les plus réussis de la marque. Sous l’impulsion de la hausse des ventes et d’un meilleur assortiment de produits, la marque Volkswagen a réussi à augmenter le chiffre d’affaires de 7,3% à 62,5 milliards d’euros. À 2,3 milliards d’euros, le bénéfice d’exploitation avant éléments exceptionnels est légèrement inférieur à celui de l’exercice précédent (2,5 milliards d’euros), en raison notamment de l’impact attendu du basculement WLTP et de l’augmentation des frais de distribution liés à l’incitatif environnemental. Le rendement opérationnel des ventes s’est établi à 3,7%, contre 4,3% pour l’exercice précédent. L’émission de diesel a généré des éléments exceptionnels de -1,6 milliard d’euros (2017: -2,6 milliards d’euros).

Ralf Brandstätter, Directeur général délégué de la marque Volkswagen, a déclaré: «L’évolution des ventes et de la croissance au cours des neuf premiers mois a été gratifiante. Nous devons encore améliorer notre rendement d’exploitation. Nous continuons à travailler de manière très disciplinée pour rendre Volkswagen encore plus compétitif. ”

Dans le cadre de sa stratégie TRANSFORM 2025+, la marque Volkswagen est en train de procéder à une transformation fondamentale pour accélérer encore l’électrification et la numérisation de sa gamme. Afin de réaliser les investissements nécessaires à l’avenir avec les ressources propres de Volkswagen, le conseil de direction de la marque a fixé un objectif de retour sur ventes de plus de 6% d’ici 2025.

«Depuis le début de notre transformation, nous avons réalisé des progrès considérables. Le passage à la WLTP a eu un impact négatif temporaire, mais l’amélioration structurelle sous-jacente de nos bénéfices s’est poursuivie sans relâche », a déclaré Arno Antlitz, membre du conseil d’administration du service des finances. «Dans le même temps, les défis auxquels nous sommes confrontés appellent de nouvelles améliorations durables du potentiel de profit de la marque. Cela sera essentiel si nous voulons atteindre notre objectif à long terme consistant à préparer Volkswagen à l’avenir et à façonner activement la mobilité de l’avenir. ”

Surtout en production, la marque voit un potentiel considérable d’amélioration des performances d’exploitation. Sur la base de la nouvelle stratégie de production annoncée par Volkswagen en septembre 2018, la marque entend améliorer de 30% la productivité de ses usines dans le monde d’ici 2025.

En outre, Volkswagen renforce son activité principale avec la plus grande offensive de SUV de son histoire. D’ici 2025, la marque Volkswagen véhicules particuliers à elle seule entend élargir son portefeuille de SUV, qui est passé de 11 à plus de 30 modèles. D’ici là, chaque seconde Volkswagen vendera un SUV, avec groupe motopropulseur conventionnel ou électrique. Volkswagen continuera donc de tirer parti de la forte croissance du marché de ce segment dans de nombreuses régions du monde.

Dans un environnement de marché qui reste difficile, la marque s’attend toujours à poursuivre les développements positifs des neuf premiers mois du quatrième trimestre. Les prévisions pour l’exercice en cours ont été confirmées. La marque Volkswagen véhicules particuliers s’attend à une croissance de ses revenus de 10% par rapport à l’année précédente, grâce à de nouveaux produits et à l’attendue reprise dans les différentes régions du monde.

Pour l’ensemble de l’année, la marque Volkswagen s’attend à un cash-flow opérationnel positif. La marque confirme également son objectif de rendement et continue de tabler sur un rendement opérationnel de 4 à 5% pour l’exercice en cours. Toutefois, compte tenu de l’impact négatif du basculement WLTP, de la hausse des dépenses de distribution et des investissements dans de nouveaux produits, en particulier pour la mise en œuvre de l’offensive électrique, le rendement d’exploitation sera probablement plus bas que prévu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*