Infos dernières

Porsche fait face à des incohérences dans ses procédures de tests

Porsche a déclaré cette semaine qu’elle examinait les données de test des Porsche 911 des années 2016 et 2017 en Allemagne après la découverte de possibles divergences. La société a déclaré dans un communiqué en avoir informé les autorités Le constructeur allemand précise que ces “divergences” n’ont pas d’incidence sur la sécurité du véhicule ni sur le logiciel contrôlant le moteur.

“Lors des examens internes, Porsche a été informé d’un problème lié aux tests individuels”, a déclaré la compagnie dans un communiqué. Les essais de descente en roue libre sont effectués lorsque le véhicule s’arrête à partir d’une vitesse prédéfinie, et les données recueillies lors de cette évaluation sont utilisées dans des essais ultérieurs d’émissions et d’économie de carburant. Plus précisément, Porsche affirme que son enquête porte sur “des écarts dans la détermination de la résistance au vent”.

L’enquête a été révélée par la publication allemande Der Spiegel, lorsque des sources l’ont informé que Porsche avait informé l’autorité allemande des transports KBA des problèmes constatés dans ses procédures de test. Le constructeur l’a ensuite confirmé, bien que, dans sa déclaration, Porsche indique qu’il s’efforce de prendre les mesures qui s’imposent: «L’identification de tels problèmes et l’information proactive des autorités sont une autre preuve du bon fonctionnement du système de contrôle interne et de notre culture d’entreprise. ”

Il est difficile de savoir si Porsche a parlé à l’EPA (United States Environmental Protection Agency-l’agence états-unienne de la protection de l’environnement)) et au California Air Resources Board aux États-Unis.En effet, Porsche n’a pas été plus loin que la déclaration qu’elle a envoyée par courrier électronique. Les données Coastdown (descente de cotes) sont également utilisées dans les mesures d’économie de carburant de l’EPA.

Ce n’est pas la première fois que les tests coastdown font la une. En 2016, Mitsubishi a admis s’être écartés des procédures habituelles d’essais avec certaines de ses voitures japonaises depuis au moins 1991. L’EPA des États-Unis a également décrit les modifications apportées à ses procédures d’essais d’économie de carburant en 2016, notamment une mesure plus stricte de la réduction des coûts. La Honda Accord Hybrid 2017 avait une estimation de l’économie de carburant, selon l’EPA, inférieure à celle du modèle précédent, malgré de meilleures performances.

(agences)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*