Infos dernières

Déconfinement: les transporteurs privés veulent être associés aux mesures à prendre (FNTT)

Ce qui est sommes toute logique, les transporteurs privés veulent être associés aux décisions à prendre en ce qui concerne l’étape de déconfinement à venir. a ce titre, le Secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs des transports (FNTT), Seddik Berrama a appelé le ministère de tutelle à associer les transporteurs à l’élaboration des programmes de transport et des mesures à prendre en période de déconfinement, préconisant d’imposer des mesures strictes à la reprise des activités des transporteurs privés.

Le Secrétaire générale de la FNTT, affiliée à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) a déclaré à nos confrères de l’APS que les entreprises de transport public, à l’instar de l’ETUSA, le métro et le tramway d’Alger, les trains, et la compagnie nationale de transport aérien ont pris les mesures nécessaires dans ce volet, en garantissant les appareils de désinfection et de protection et en formant leur personnel, d’où l’impératif de se diriger actuellement vers les transporteurs privés, en leur imposant des mesures préventives strictes.

Le même responsable a mis en garde contre le risque de contamination que pourrait représenter la reprise des activités des transporteurs privés, notamment ceux qui ne respectent pas les lois en termes de nombre de passagers autorisés, de distanciation physique, de désinfection et de prévention.

L’intervenant a souligné l’importance de bien étudier le retour du transport privé, aussi bien pour les autobus que pour les taxis, en veillant à l’application de la loi «même pour les véhicules de transport clandestin», préconisant d’élaborer des programmes de transport et d’imposer des conditions aux transporteurs privés, en termes d’heure de travail et de lignes à desservir, notamment s’il est question du retour des travailleurs à leurs postes.

«Jusqu’à présent aucun plan n’a été élaboré pour les autobus privés concernés par le travail par système de vacation, ni pour les taxis », a-t-il poursuivi, soulignant que ces mesures «doivent être accompagnées d’un contrôle rigoureux, de mesures pointilleuses et du strict respect de la loi ».

Mettant l’accent sur l’impérative implication des transporteurs dans la définition des mesures préventives contre la pandémie de la covid-19 parallèlement à la levée du confinement et à la relance du transport, le même responsable a estimé que « la prise de mesures unilatérales par l’administration pouvant entraîner des difficultés dans la mise en œuvre ».

Il a estimé que l’implication de cette catégorie « rendra les mesures prises applicables pour tous les transporteurs ».

Par ailleurs, M. Berrama a appelé les transporteurs à l’impératif de faire preuve de vigilance en respectant les décisions prises par le Gouvernement », soulignant que « la reprise du travail avec des revenus inférieurs est mieux que de pas le reprendre définitivement ».

Il a regretté, en outre, l’existence de certains transporteurs privés ayant poursuivi leurs activités au niveau de certains villages à l’intérieur du pays en dépit des risques de propagation de la pandémie.

A ce propos, M. Berrama a salué le degré de conscience et le sens civique et professionnel des travailleurs affiliés à la FNTT, du syndicat national des chauffeurs de taxis (SNCT), de l’Union nationale des transporteurs privés (UNTP) et des syndicats du transport urbain pour l’élan solidaire dont ils ont fait et le respect des mesures exceptionnelles prises par le Gouvernement dans la lutte contre la pandémie.

(Avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.