Infos dernières

Le gouvernement algérien valide un plan de développement de la SNVI

Le plan de développement de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI), présenté lundi par le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, lors d’un Conseil interministériel a été validé, alors que les financements nécessaires à sa mise en oeuvre sont obtenus, a appris l’APS auprès du ministère de l’Industrie.

« Le plan va être mis en oeuvre dans les prochains jours », a indiqué le ministère dans un communiqué, ajoutant que « la réussite du plan de développement de la SNVI dépendra en grande partie de ce plan d’urgence ».

Lors de la sa visite à Boumerdes la semaine passée, M. Bouchouareb « s’était engagé à solutionner la situation de la SNVI dans les jours qui viennent pour (…) impulser une nouvelle dynamique », rappelle-t-on de même source.

« Il avait déclaré :  J’ai entendu le cri des travailleurs de la SNVI qui demandent du travail. C’est un bon signe et c’est une attitude positive et constructive », ajoute le communiqué.

« La SNVI ne fait pas seulement partie de l’histoire de l’industrie algérienne, elle fera encore l’histoire de la relance industrielle et le plan d’investissement est une réalité. Je demande aux travailleurs de la mobilisation et de la solidarité pour projeter la symbolique de ce complexe dans le futur. Je leur demande aussi de faire attention et ne pas se laisser charrier par les vagues de fond », selon les propos du ministre cités dans le communiqué.

M. Bouchouareb a, dans ce sens, noté qu' »il y a ceux qui ne veulent pas voir la SNVI se redresser. Ensemble, dans l’union, nous mettrons en échec leurs visées ».

Le ministère a fait savoir en outre que « le dit plan a été transmis par le ministre le 12 décembre » 2015.

Dans la présentation de ce plan de développement, M. Bouchouareb a affirmé que « vu la conjoncture actuelle qui prévaut au sein de l’entreprise et compte tenu de sa situation financière défavorable, un plan d’urgence s’avère nécessaire comme base de relance et pour la mise en oeuvre du plan de développement stratégique du groupe SNVI ».

Le détail du plkan de développement:

Ce plan d’urgence comporte trois niveaux de traitement, dont le premier est un niveau prioritaire qui a pour objectifs la relance de la production pour la ramener à un niveau acceptable, la satisfaction des clients dont certains attendent la livraison de leur commande depuis plusieurs années et l’apaisement du climat social.

L’atteinte des objectifs assignés dans le cadre de ce premier niveau de traitement nécessite « un besoin de financement immédiat d’un montant de 5,1 milliards de dinars destiné à financer les intrants en vue de compléter l’encours de production qui générera un chiffre d’affaires de 1,8 milliard de DA, assurer le fond de roulement indispensable au fonctionnement et couvrir les salaires en incluant les indemnités de départ en retraite ».

Le deuxième niveau de traitement consiste en « le traitement de certains chapitres ayant trait au volet endettement. Il permettra d’éviter le blocage du fonctionnement de l’entreprise par les différents créanciers », a-t-on expliqué.

L’objectif escompté pour ce niveau « est la recherche de l’efficacité, l’amélioration de la productivité et une relation saine avec les différents partenaires ».

Le troisième niveau de traitement du plan de développement de la SNVI a pour finalité « la mise en place des conditions de concrétisation du budget de l’exercice 2016 pour une enveloppe de 12,25 milliards de DA ».

Ce financement est destiné à couvrir l’approvisionnement des intrants locaux à financer par un crédit à moyen terme et l’approvisionnement des intrants à l’import à financer également par un crédit à moyen terme.

Par ailleurs, le plan de développement de la SNVI comprend des « actions prépondérantes pour assurer la pérennité de l’entreprise ».

Outre les trois niveaux de traitement nécessaires à la relance de l’entreprise, « d’autres mesures internes seront menées », a précisé le communiqué.

Il s’agira, selon la même source, « d’un pacte de stabilité à négocier et à arrêter avec le partenaire social, de l’accélération de la mise en oeuvre du plan de développement du groupe et de la mise en oeuvre du plan d’action relatif à la stratégie corporative du groupe SNVI », a-t-on expliqué.

(APS)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.