Infos dernières

Regain d’intérêt pour l’autoroute des Hauts-Plateaux

L’autoroute ds Hauts-Plateaux connait ces derniers jours un regain d’intérêt de la part du gouvernement. C’est par la voix du Premier Ministre, Ahmed Ouyahia, que l’on apprend l’autoroute est-ouest sera reliée au projet de l’autoroute des Hauts-Plateaux par 12 routes.

A une question posée, jeudi dernier, par un député de l’Union Nahda-Adala-Binaa, lors de la séance plénière consacrée aux questions orales, sur “la privation” de certaines wilayas du pays de l’autoroute est-ouest à l’instar de Souk Ahras, le Premier ministre a fait savoir, via le ministre chargé des Relations avec le parlement, Tahar Khaoua, que cette autoroute “sera reliée au projet de l’autoroute des Hauts-Plateaux, d’une distance de 1.030 Km, reliant les frontières algéro-marocaines au niveau de la commune d’El-Aricha (Tlemcen) aux frontières algéro-tunisiennes au niveau de la commune de Bir El Ater (Tébessa), via les wilayas de Saida, Tiaret, Sidi Bel-Abbes, Djelfa, Médéa, Batna et Khenchela”.

La connexion des deux autoroutes se fera via 12 routes dans le but de faciliter les différents échanges commerciaux et de rapprocher les Hauts Plateaux des régions côtières, a-t-il dit.

Concernant la connexion de la wilaya de Souk Ahras à l’autoroute est-ouest, M. Ouyahia a indiqué qu’elle se fera dans le cadre de la réalisation du projet de dédoublement de la RN16 reliant cette wilaya à Guelma, importante artère économique pour la relance du développement local dans la région.

Les autorités locales “ont approuvé l’inscription de l’étude et de la réalisation du projet de dédoublement de cette route sur une distance de 42 KM”, a précisé M. Ouyahia.

Dans ce cadre, le premier ministre a souligné que la question du développement des infrastructures des autoroutes et voies express figure parmi les préoccupations stratégiques de la politique nationale de l’aménagement du territoire”, ajoutant que les pouvoirs publics accordent “un intérêt particulier au développement, à l’aménagement, à la réalisation et à la modernisation des infrastructures et routes nationales”, un intérêt qui se traduit par la mise en application du plan d’orientation des routes (2015-2025) qui fait partie du plan national d’aménagement du territoire.

Rappelant que le projet de l’autoroute est-ouest qui lie, sur une distance de 1216 km- El Tarf à Tlemcen en passant par plusieurs wilayas revêt “une dimension stratégique”, M. Ouyahia a mis en avant la détermination des pouvoirs publics à “réaliser un programme d’action cohérent pour réhabiliter le réseau des routes nationales disponibles et de les équiper selon les normes internationales, développer les infrastructures routières et assurer leur maintenance, améliorer la qualité des services, garantir la sécurité des usagers des routes et désenclaver les régions intérieures du pays, tout en appuyant la dynamique des activités commerciales”.

(avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*