Infos dernières

Abderrahmane Achaibou: les activités de montage de véhicules ne sont pas profitables à l’économie nationale

Lundi dernier, lors de  l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3, Abderrahmane Achaïbou, membre fondateur de l’Association des constructeurs et concessionnaires automobiles et patron du groupe Elsecom a déclaré que les activités de montage de véhicules ne sont en rien profitables à l’économie nationale.

M.Achaibou en veut pour preuve « le manque à gagner » causé au Trésor public par ces types d’opérations, en même temps que les prix prohibitifs auxquels sont cédés ces véhicules.

Avançant le chiffre de 3,7 milliards de dollars dépensés pour 180.000 voitures importés M. Achaïbou impute cette « gabégie » à « l’ère de Bouchouareb », l’ex-ministre de l’Industrie, qui en son temps, rappelle-t-il, n’avait fait bénéficier les activités de montage qu’à une seule entreprise, en l’occurrence l’entreprise Renault.

Expliquant en quoi les montages de véhicules ne sont pas rentables, l’intervenant explique que ceux-ci sont montés puis démontés par leurs fabricants puis ensuite remontés en Algérie, engendrant autant de surcoûts.

Il signale, par ailleurs, que le cahier des charges, datant de 2015 et relatif à l’importation de véhicules neufs, « amendé deux mois après », permettait, sous des prétextes de sécurité, de rajouter pour environ 1.500 dollars d’équipements, pas nécessairement indispensables » sur ces derniers, contribuant d’autant à augmenter d’environ 40% leurs coûts.

Si, indique-t-il, nous avions fait en sorte d’utiliser rationnellement les 3,7 milliards de dollars consentis auparavant, nous aurions pu importer 300.000 automobiles et protéger, en même temps, les 100.000 emplois, perdus depuis.

Face à la crise économique à laquelle est confrontée l’Algérie, l’invité propose, pour des besoins d’économie, de stopper l’importation et le montage de véhicules de grosse cylindrée et autres 4×4, en échange de chacun d’entre eux, il est possible, selon lui, de ramener trois automobiles.

(avec Radio Nationale)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*