Infos dernières

Audi: résultats financiers et commerciaux en baisse

Comme prévu, l’année 2019 s’avère difficile pour le groupe Audi: au premier semestre, les livraisons, le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont été inférieurs à ceux de la même période en 2018, en partie à cause de la déconsolidation de plusieurs entreprises d’importation de marques. Les répercussions de la conversion WLTP, de la mise en œuvre de l’initiative modèle et du ralentissement du marché mondial des voitures particulières ont notamment nui à la performance opérationnelle. Dans le même temps, Audi investit beaucoup dans la mobilité du futur. En conséquence, le rendement opérationnel des ventes de 8,0% pour le premier semestre de l’année était inférieur au corridor cible à long terme de 9 à 11%.

Au cours du premier semestre de 2019, la société a livré à ses clients 906.180 voitures de la marque Audi, ce qui représente un nombre inférieur à celui de l’année précédente (2018: 949.233). Le marché automobile mondial s’étant contracté à un rythme similaire, la part de marché de la marque aux quatre anneaux est restée stable. Les facteurs défavorables pour Audi résultent également des conséquences de la transition vers le cycle d’essai WLTP et de la montée en puissance de nombreux changements de modèle. La société s’attend à ce que l’initiative modèle génère une stimulation de croissance en progression au cours du second semestre. Les modèles A4 et Q7 mis à niveau seront lancés, ainsi qu’un nouveau modèle le Q3 Sportback. Dans le segment des grandes dimensions, Audi élargit son portefeuille de véhicules hybrides rechargeables, dans les séries A7 et A8 par exemple, et avec des automobiles particulièrement sportives telles que la SQ8 qui est le membre le plus dynamique de la famille A8. En Chine, l’Audi e-tron tout électrique et le Q8 seront disponibles pour la première fois, et aux États-Unis, la nouvelle génération du Q3 sera lancée.

Le chiffre d’affaires du premier semestre s’est élevé à 28 761 millions d’euros (2018: 31 183 millions d’euros). En raison de l’inclusion antérieure de plusieurs sociétés d’importation multimarques, les états financiers consolidés d’Audi comprenaient également les produits provenant de la vente de voitures d’autres marques du groupe Volkswagen au cours des années précédentes. Ce chiffre d’affaires est désormais comptabilisé au niveau du groupe Volkswagen depuis le début de 2019. Corrigé de ces effets, le chiffre d’affaires du premier semestre était légèrement supérieur à celui de l’année précédente. La combinaison de modèles, principalement du lancement de l’Audi e-tron et du Q8, a eu des effets positifs. Chez Lamborghini, les revenus ont augmenté de 75,6%, grâce au succès du super SUV Urus.

Pour le premier semestre de cette année, le groupe Audi a enregistré un bénéfice opérationnel de 2 300 millions d’euros (2018: 2 761 millions d’euros). Cette diminution est imputable, entre autres, à l’amortissement accru du réseau de production qui s’est développé au cours des années précédentes et à l’augmentation des coûts de personnel. L’augmentation des dépenses anticipées consacrées aux technologies futures a également eu un impact négatif et a entraîné une augmentation du ratio dépenses de recherche et développement / recettes de 7,7% (2018: 6,5%). Au contraire, la réduction des coûts de distribution a eu un effet positif et la société a encore progressé dans le plan de transformation Audi. Dans le cadre de ce programme d’amélioration des résultats, Audi a adopté au cours du premier semestre des mesures qui auront un impact positif sur le résultat opérationnel de l’exercice 2019 pour un montant supérieur à 1 milliard d’euros, explique le communiqué de la marque allemande.

Le rendement opérationnel des ventes est tombé à 8,0% au premier semestre (2018: 8,9%). Les effets de réduction de revenus résultant de la déconsolidation des importateurs multimarques ont eu un effet positif sur le ratio de rendement et ont atténué sa chute.

Le groupe Audi annonce un bénéfice avant impôts de 2 580 millions d’euros pour le premier semestre de cette année (2018: 3 211 millions d’euros). Cela inclut le résultat financier, qui a diminué pour s’établir à 280 millions d’euros (2018: 450 millions d’euros en 2018).

À 2 253 millions d’euros (2 682 millions d’euros en 2018), le cash-flow net a également atteint un niveau élevé au cours d’un premier semestre difficile, confirmant ainsi la solvabilité du groupe Audi. Par rapport à l’année précédente, la diminution du bénéfice avant impôt et les effets non récurrents de la déconsolidation des importateurs multimarques ont eu un impact négatif. Les facteurs positifs ont été: une discipline accrue en matière de dépenses et une concentration stratégique accrue des activités d’investissement, ce qui a entraîné une diminution du ratio dépenses d’équipement / produits de 3% (2011: 3,4%).

Pour l’ensemble de l’année, le groupe Audi confirme ses prévisions de résultats et anticipe un rendement opérationnel des ventes compris entre 7,0 et 8,5%. Parallèlement à l’augmentation modérée des livraisons de la marque Audi, le chiffre d’affaires devrait légèrement dépasser le chiffre de l’année précédente ajusté pour les sociétés d’importation déconsolidées. La société prévoit un cash-flow net de 2,5 à 3,0 milliards d’euros. Audi suppose maintenant que son ratio de dépenses en recherche et développement sera légèrement supérieur au corridor cible de 6,5% à 7,0%. Au début de l’année, la société avait anticipé un ratio légèrement supérieur au corridor cible. Par ailleurs, le groupe Audi prévoit désormais un ratio de dépenses en immobilisations moins élevé, pour rester dans la fourchette cible de 5,5% à 6,0%.

(source: communiqué)

S1 2019S1 2018
Livraisons de véhicules Audi 906,180949,233
Revenues Audi Group en millions d’euros28,76131,183
Bénéfices Audi Group en millions d’euros2,3002,761
Rendement opérationnel des ventes Audi Group en %8.08.9
Net cash flow Audi Group en millions d’euros2,2532,672

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*