Infos dernières

Comprendre pourquoi la pénurie de semi-conducteurs affecte l’industrie automobile

Pendant le confinement du à l’épidémie de Covid 19, la demande des secteurs de l’informatique, et ceux de la consommation et des soins de santé a explosé.
La demande sans précédent de semi-conducteurs de la part de trois grandes industries non automobiles pendant le Covid-19 a entraîné une pénurie dans le segment automobile.

La plupart des entreprises ont eu des difficultés à se procurer des UCE (unités de contrôle électronique) en raison de la pénurie mondiale de semi-conducteurs. Les constructeurs automobiles mondiaux importent des produits électroniques et des systèmes connexes, et la baisse de ces importations au cours des derniers mois a eu de graves répercussions sur la chaîne d’approvisionnement des usines d’assemblage automobile.

Les nouveaux véhicules que les constructeurs automobiles lancent sur le marché utilisent de plus en plus de gadgets technologiques avancés, ce qui accroît la demande de semi-conducteurs. Dans les années 1950, moins de 1 % du coût total de fabrication d’une voiture était constitué d’électronique. Aujourd’hui, ce coût s’élève à plus de 35 % du coût total d’une voiture, et il est certain qu’il devrait atteindre 50 % d’ici 2030. La majeure partie de ce coût est constituée de semi-conducteurs.

Les entreprises automobiles ont tiré la sonnette d’alarme quant à la pénurie d’approvisionnement et ont commencé a s’inquiéter dés 2020 et ont indiqué qu’elle pourrait avoir un impact sur la production dans les mois à venir. L’industrie automobile a également fait face à des contraintes dans la fabrication de nouveaux véhicules.

Selon les specialistes, la situation s’aggrave et devrait être amenée à durer jusqu’en 2022, avec un pic au deuxième trimestre de cette année. Face à cette réalité sur les chaînes de production, un million de véhicules pourraient ne pas sortir des chaines au premier trimestre 2021. Et selon le cabinet IHS Markit, la pénurie de puces automobiles pourrait empêcher la production de 2 millions de véhicules sur le premier semestre.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.