Infos dernières

Coup d’accélérateur pour la 4éme rocade d’Alger

La 4éme rocade d’Alger semble susciter l’intérêt des pouvoirs publics qui ont décide de donner un coup d’accélérateur à ce projet bloqué par un problème de dossiers d’indemnisation des propriétaires de terrains se trouvant sur le tracé de cette infrastructure. Le wali de Médéa a appelé mercredi les propriétaires de terrains, expropriés pour utilité publique dans le cadre du projet de réalisation du tronçon de la 4eme rocade d’Alger, qui traverse les communes de la daira de Si-Mahdjoub (ouest de Médéa) et qui n’ont pas encore remis leur dossier d’indemnisation, de le finaliser au plus tôt afin d’être pris en charge, assurant que l’opération d’indemnisation “sera menée jusqu’à son terme”.

“Tout propriétaire de terrain exproprié dans le cadre de ce projet et justifiant d’un acte de propriété, percevra une indemnisation de l’état correspondant à la valeur des parcelles expropriées”, a indiqué le chef de l’exécutif local, Abass Badaoui, lors d’une rencontre avec des propriétaires de terrains touchés par ce projet, issus des communes de Si-Mahdjoub, Ouled Bouachraa et Bouaichoune.

Il a affirmé que “tous les cas encore en suspend seront pris en charge et les propriétaires, dont les dossiers d’indemnisation sont déjà déposés auprès des services concernées, seront indemnisés dans les meilleurs délais “.

Le wali a fait savoir, dans ce contexte, que “des fonds, représentant le montant estimatif des indemnisations, ont été déposés au niveau du trésor public, en prévision de cette procédure l’indemnisation”, invitant les propriétaires, qui n’ont pas encore remis leur dossier d’indemnisation, de le finaliser au plus tôt, afin d’être pris en charge par le trésor public”.

Les travaux de réalisation des sections de la 4e rocade d’Alger, qui fait la jonction entre Khemis Melian (Ain-Defla) et Berrouaghia (Médéa), sur un linéaire de 43 km, ont connu un retard de plusieurs mois, en raison de manque de ressources, avant d’être relancés à nouveau au début de l’année en cours, après l’injection des fonds nécessaires à la poursuite de ces travaux et la prise en charge des indemnisations des propriétaires expropriés, a indiqué, pour sa part, le directeur local des Travaux publics, Yahia Meziane.

Le règlement de ce dossier d’indemnisation va permettre, selon le responsable, de “lever l’une des contraintes sur laquelle butait ce projet, appelé à renforcer l’infrastructure routière locale et contribuer à l’essor économique de nombreuses communes desservies par cette rocade “.

(avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*