Infos dernières

Tipasa: modifications au plan de circulation de la ville

Les protestataires ont enfin eu gain de cause sur la mofification du plan de circulation de la ville. en effet et pour rappel, le nouveau plan de circulation de la ville de Tipasa suscite, depuis sa mise en service le début de la dernière saison estivale, des controverses surtout de la part des commerçants du centre ville qui ont protesté contre son “maintien” par l’Assemblée populaire communale (APC), en affirmant que ce dernier “impactait négativement sur leurs activités commerciales”.

De légères modifications apportées par la commission de daïra au nouveau plan de circulation de la ville de Tipasa, ont été mises en oeuvre vendredi dernier.

Ces modifications sont le fruit d’une série de rencontres tenues par la commission de daïra chargée de l’élaboration de ce nouveau plan de circulation, entré en application durant la saison estivale écoulée.

Il a été décidé, à ce titre, l’ouverture au trafic dans les deux sens, d’un nombre de routes et de croisements, qui devaient être initialement à sens unique, a constaté l’APS.

Ainsi, il a été décidé, selon les nouvelles modifications apportées à ce plan, d’instaurer le trafic en double sens au niveau de la route de la wilaya jusqu’à la brigade de la Gendarmerie, au même titre que de la route menant vers la poissonnerie du port jusqu’aux hauteurs de la ville, et de la route menant vers la ville romaine (centre ville) jusqu’à la cité populaire Oued Merzouk.

Le wali de Tipasa, Mohamed Bouchama, avait assuré que la commission de daïra “œuvrait pour l’adoption d’un plan visant, en premier lieu, la fluidification du trafic au niveau de la ville de Tipasa, notamment en saison estivale et durant les week end, où elle est le théâtre d’un flux important de véhicules”.

Il avait souligné, en outre, la mission “technique” de cette commission, consistant dans l’enregistrement de toutes les “réserves concernant ce plan, loin de toutes pressions”.

A noter que plan de circulation est “toujours sujet à polémique”, au moment où de nombreux citoyens s’interrogent sur l’intérêt de l’installation de feux rouges, depuis des mois, sans leur mise en exploitation, tandis que les ralentisseurs ont été multipliés sur les deux artères principales de la ville.

(avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*