Infos dernières

Emin Auto: une usine de fabrication de camions et de SUV attend son autorisation pour entrer en production

La SARL Emin Auto est le concessionnaire qui commercialise le célèbre camion JAC en Algérie. Un camion qui a fait ses preuves et a conquis les professionnels algériens par sa fiabilité, sa robustesse et son prix abordable. Même les administrations publics l’ont adopté, elles qui sont réticentes a acquérir du matériel roulant chinois.

La presse nationale a été invité le 26 juin 2019, par le premier responsable d’Emin Auto, Nihat Sahsuvaroglu, pour visiter l’usine de fabrication de camions et de SUV. Un projet réalisé à Ain Temouchent en partenariat avec le constructeur national chinois JAC. Sur place on note de prime abord que la construction de l’immense usine est à l’arrêt depuis 3 ans malgré l’avancée visible des travaux. Les responsables d’Emin Auto nous expliquent que le projet est en attente de l’agrément du CNI, après avoir franchis l’ensemble des étapes administratives à l’image de l’obtention de l’avis favorable du comité d’évaluation technique du ministère de l’industrie, de l’avis favorable de l’ANDI, de l’acte de propriété et du permis de construire et enfin du registre de commerce.

Suite à la volonté du gouvernement à réduire les importations automobiles et à encourager l’assemblage local, Emin Auto soumis, au ministère de l’industrie, le projet d’une usine de fabrication de camions, de SUV et de pick-up en collaboration avec JAC qui a reçu un avis favorable de l’état algérien et le soutien des autorités chinoises. La société obtient un terrain de 33 hectares du coté de la localité de Tamazoura dans la wilaya de Ain Temouchent et débute les travaux de son usine en 2017. Les gros œuvres, le mur de clôture et les différentes connexions à l’énergie et à l’eau sont achevées. La structure en charpente ainsi que les premiers composants des 3 lignes de montage prévues sont sur place. Malheureusement l’usine et toujours en attente du précieux et dernier sésame du CNI qui devrait lui permettre de terminer la construction de l’usine et lancer la production de véhicules. “Si on obtient l’autorisation du Conseil national de l’investissement (CNI), dépendant du premier ministère, l’usine sera opérationnelle en moins de 3 mois”, indique-t-on chez Emin Auto. Les travaux ont atteint des taux d’achèvement de plus de 80%, selon les explications détaillées reçues sur place, gage du sérieux de ce projet.

emin auto jac ssang yong usine algerie

Il faut savoir que l’usine compte, dés son lancement, faire non seulement de l’assemblage mais aussi la fabrication de moteurs, de châssis, de l’emboutissage de tôles ainsi que la peinture des véhicules construit sur place,une première en Algérie. Fiers de leur projet, les responsables d’Emin Auto indiquent que ce sera “la première usine privée de fabrication automobile, de moteurs et de superstructures en Algérie”.

L’usine a une capacité de produire 100.000 véhicules par an.Les 3 lignes de montage peuvent assembler des camions légers, des camions lourds, des pick up’s, des fourgons, des SUV et même des minibus.

Dés la première année, Emin Auto compte livrer pas moins de 40.000 véhicules et atteindra une production de plus de 100.000 véhicules/an au bout de la cinquième année avec un taux d’intégration remarquable de 50%. Des sous-traitants chinois et turcs ont donné leur accord pour venir s’installer en Algérie et produire de la pièce de rechange et des accessoires.

L’usine compte exporter un partie de sa production. Voulant faire de l’Algérie un hub vers l’Afrique, Emin auto a obtenu, des responsables chinois, l’exclusivité des exportations des véhicules JAC. La société pourra, en effet, exporter jusqu’à 50% de sa production dans notre continent.

Par ailleurs, le projet réalisé sur fonds propres d’Emin Auto, a déjà coûté près de 3 milliards de dinars. Le reste à réaliser coûtera 5 milliards de dinars pour un coût total du projet de 8 milliards de dinars.

Emin Auto, qui active dans notre pays depuis l’année 2000, c’est aussi les SUV sud coréens Ssang Yong, les camions JMC et les marques Chana et Changan soit un investissement global de 203 millions de dollars.

La société emploie 1.750 personnes et dispose d’un réseau étendu de pas moins de 48 agents. Le service après vente y est performant avec l’existence de structures de réparation et de vente de pièces de rechange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*