Infos dernières

Exposition de véhicule Mercedes “made in Algérie” au cercle militaire de l’ANP

Le cercle militaire de l’armée à Beni Messous (Alger) a été le théatre d’une exposition de véhicules Mercedes-Benz, produits par la société (SAFAV-MB), relevant du ministère de la Défense nationale. Ces véhicules sont destinés au corps de la protection civile.

Cette exposition est organisée en l’honneur des directeurs généraux de la protection civile des pays africains participant à la quatrième réunion africaine pour faire connaître les moyens d’intervention et les véhicules fabriqués par la SAFAV-MB et utilisés dans l’exécution des missions de la protection civile, notamment l’extinction des incendies et l’évacuation des victimes des catastrophes naturelles et des accidents de la circulation.

Ont pris part à cette exposition le directeur de la protection civile, le colonel Boualem Boughelaf, le Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Protection civile (OIPC), Belkacem El Ketroussi ainsi que le président de l’Assemblée générale de l’OIPC.

Ces véhicules sont dotés de “technologies de pointe” et adaptés à tous types de terrains, selon les explications fournies aux délégations africaines.

A cette occasion, M. Boughelaf a indiqué que la tenue de la 4e réunion africaine des directeurs généraux de la Protection civile à Alger a été une occasion propice pour “mettre en avant les dernières technologies utilisées par l’industrie militaire nationale dans la fabrication des ambulances et véhicules d’interventions et de secours lors des catastrophes”, soulignant que ce matériel a prouvé son efficacité sur le terrain, notamment en matière d’extinction des feux de forêts et mérite tout l’encouragement”.

Il a souligné, dans ce sens, que “toutes les colonnes mobiles employées dans la lutte contre les feux de forêts sont de fabrication locale et ont prouvé leur efficacité même en reliefs difficiles”, ajoutant qu’il en est de même pour les ambulances, d’où l’orientation future de la Protection civile vers ces véhicules qui répondent à toutes les normes internationales.

M. Boughelaf a souhaité, en outre, que “les pays africains parviennent à acquérir ce genre de matériel et partant profiter de la technologie algérienne”, en vue de doter la Protection civile des pays africains en matériel à même de lui conférer “davantage d’efficacité sur le terrain”.

(avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*