Infos dernières

Hyundai, Kia et SsangYong comptent sur les SUV pour augmenter leurs ventes

Les trois constructeurs automobiles sud-coréens cotés en bourse misent beaucoup sur les SUV pour renforcer leurs ventes en 2019, après avoir affiché des résultats plus bas que prévu l’année dernière.

Hyundai Motor Co., Kia Motors Corp. et SsangYong Motor Co. ont pour objectif d’augmenter leurs ventes en lançant cette année des modèles de SUV compétitifs sur les principaux marchés.

Le constructeur de la berline Sonata et du compact Elantra a récemment dévoilé le succès de son véhicule phare, Palisade SUV, sur le marché intérieur. Son lancement à l’étranger est prévu pour cet été. Il prévoit d’ajouter d’ici à décembre des modèles de SUV de luxe GV80 très petits et haut de gamme portant le badge Genesis.

En Chine, elle prévoit de commercialiser le tout nouveau SUV Santa Fe, lancé aux États-Unis l’été dernier, et le SUV compact ix25, ainsi que la nouvelle génération de la berline Sonata, qui doit sortir en mars.

Kia, avec sa célèbre berline K5 (ou Optima) et sa monospace Carnival, a déclaré qu’elle “ferait de 2019 une année charnière” en lançant trois nouveaux modèles: la Telluride, la toute nouvelle voiture Soul Box et un crossover d’entrée de gamme, avec comme nom de projet SP2, sur le marché américain.

Hyundai et Kia forment ensemble le cinquième constructeur automobile mondial en termes de ventes. Ils sont les principales filiales du groupe Hyundai Motor, le deuxième conglomérat du pays en termes d’actifs après le groupe Samsung.

Comme les constructeurs automobiles n’ont pas réagi rapidement à la demande croissante en SUV, ils ont enregistré,  l’année dernière, des résultats commerciaux inférieurs aux attentes. La hauuse du won par rapport au dollar et aux devises des marchés émergents a également pesé sur leurs résultats.

Pour l’ensemble de l’année 2018, Hyundai a enregistré une chute de 64% de son bénéfice net, qui s’est établi à 1 milliard de milliards de won (1,47 milliard de dollars) sur un total de 4,54 milliards de won, un an auparavant, à cause d’une faible demande aux États-Unis et en Chine.

Le bénéfice d’exploitation a chuté de 47% en glissement annuel pour atteindre 2,42 milliards de wons l’année dernière, contre 4,57 milliards de wons. Les ventes ont progressé de 0,9% à 97,25 milliards de won, contre 96,37 milliards de won.

Le revenu net de Kia a augmenté de 19%, passant de 968 milliards de won à 1,156 milliards de won au cours de la même période. Le bénéfice d’exploitation a bondi de 75%, passant de 662,2 milliards de won à 1,15 billion de won, et les ventes ont augmenté de 1,2% à 54,17 milliards de won, contre 53,53 milliards de won.

Mais les résultats reflètent un rebond technique après des années de mauvaises performances sur les marchés étrangers.

Hyundai et Kia ont pour objectif de vendre 7,6 millions de véhicules au total cette année, soit un peu plus que les 7,4 millions d’unités vendues l’année dernière.

SsangYong Motor a vu ses pertes nettes légèrement réduites à 61,84 milliards de won en 2018, contre 65,82 milliards de l’année précédente pour la hausse des ventes des SUV Rexton Sports et Tivoli.

Les pertes d’exploitation sont restées pratiquement inchangées, à 64,18 milliards de won, contre 65,28 milliards de won au cours de la période citée. Les ventes ont augmenté de 6% à 3,71 milliards de won, contre 3,49 milliards de won.

En 2018, SsangYong Motor a vendu 141 995 véhicules, en baisse de 1,2% par rapport à 143 685 un an plus tôt. Le constructeur indien Mahindra & Mahindra Co. détient une participation de 72,85% dans ce constructeur spécialisé dans les SUV.

(source: yonhap)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*