Infos dernières

Importation automobile: cafouillage au sommet

Que se passe-t-il au sujet des agréments accordés dernièrement à quatre concessionnaires, sans toutefois que leur identité ni les marques automobiles devant être importées, ne soient révélées?

Tandis que que M.Ait Ali déclare que c’est aux concessionnaires, et nom à l’administration, d’annoncer qu’ils ont obtenu leur quitus pour pouvoir importer des véhicule; le premier ministre Abdelaziz Djerad appelait publiquement à plus de transparence dans ce dossier.

Il n’en fallait pas plus pour que le doute s’installe au sein d’une opinion publique, habitué au flou qui entoure les secteurs à forte rentabilité dans notre pays. Et l’histoire récente du montage et de l’importation automobile, avec tous ses déboires, est la pour prouver, si besoin en était, que la transparence et le respect des règles n’est pas le point fort de nos responsables.

Au fait, quelle mouche a donc piqué notre ministre de l’industrie pour cacher l’identité des concessionnaires approuvés par la commission interministérielle d’étude des dossiers et de délivrance des agréments. Dans l’absolu, cette dernière aurait pu communiquer les noms des heureux élus, d’autant plus que cette information ne relève pas du secret d’état!

La révélation de l’identité des concessionnaires approuvés pour importer des véhicules aurait certainement mis fin à la suspicion née à cause de la maladresse de l’administration. Et aurait démenti tous ceux qui parlent de cafouillage au sommet et pas que sur ce dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.